TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Croisière et visa : compagnies et agences veillent au grain…

Enquête publiée dans le magazine de TourMaG.com pour l'IFTM 2017


Rédigé par Pierre CORONAS le Lundi 16 Octobre 2017

Quelles sont les obligations des compagnies et des agences de voyages en ce qui concerne les visas et les formalités d’entrée sur le territoire dans le cas d’une croisière ? La conception des itinéraires par les armateurs prend-elle en compte ces problématiques ? Éléments de réponse avec Cédric Rivoire-Perrochat, directeur général de CLIA France, et Pierre Pelissier, directeur général de Croisièrenet.com (président de QCNS Cruise).



La plupart des acteurs du marché proposent un accompagnement dans le cas où un circuit nécessite des démarches relatives aux formalités d’entrée dans certains pays - DR
La plupart des acteurs du marché proposent un accompagnement dans le cas où un circuit nécessite des démarches relatives aux formalités d’entrée dans certains pays - DR
Parmi les produits touristiques les plus vendus, la croisière est celui qui, souvent, permet aux voyageurs de visiter le plus grand nombre de pays en un minimum de temps.

Alors, forcément, selon les itinéraires choisis, la question des formalités d’entrée se pose dans les différents territoires où les navires font escale.

Pour autant, malgré un volume de ventes chaque année plus important, « le sujet des visas ne pose globalement pas de problème aux compagnies de croisières », assure Cédric Rivoire-Perrochat, directeur général (DG) de la branche française de l’association internationale des compagnies de croisières (CLIA France).

« Il y a toujours des passagers qui ne sont pas en règle avec leurs papiers d’identité, mais le visa pose rarement un problème. »

Obligation d'information

Le vendeur du séjour, qu’il s’agisse de la compagnie de croisières ou d’une agence de voyages en ligne ou physique, doit remplir son rôle d’information vis-à-vis du client.

Si des formalités spécifiques sont à accomplir pour le séjour, il doit lui en faire part et prouver qu’il l’a fait en cas de problème.

« Nous informons les voyageurs sur les conditions de franchissement des frontières aussi bien d’un point de vue administratif (carte d’identité, passeport, visa) que d’un point de vue sanitaire (vaccins éventuellement obligatoires) », détaille Pierre Pelissier, DG de Croisièrenet.com (président de QCNS Cruise).

La plupart des acteurs du marché vont même plus loin : ils proposent un accompagnement dans le cas où un circuit nécessite des démarches relatives aux formalités d’entrée dans certains pays.

« Les passagers ont la responsabilité de s’assurer qu’ils remplissent bien les conditions quant aux passeports et visas dans tous les pays visités pendant la croisière. Cependant, l’aide et l’accompagnement de nos clients font partie de nos points forts », poursuit le DG de Croisièrenet.com.

« Chaque passager a une personne dédiée qui les suit de la réservation jusqu’au départ. Nous avons également mis en ligne un espace voué à cet effet avec des informations complètes par pays. »

Pas de visa en Russie si le passager fait une excursion

Le vendeur du séjour, qu’il s’agisse de la compagnie de croisières ou d’une agence de voyages en ligne ou physique, doit remplir son rôle d’information vis-à-vis du client - DR
Le vendeur du séjour, qu’il s’agisse de la compagnie de croisières ou d’une agence de voyages en ligne ou physique, doit remplir son rôle d’information vis-à-vis du client - DR
Du côté des compagnies aussi, on se mobilise. « Dans les pays où le visa est obtenu à l’arrivée, la compagnie centralise souvent les paiements de ses passagers et s’occupe des démarches à leur place », précise Cédric Rivoire-Perrochat.

C’est notamment le cas en Asie du Sud-Est. Des destinations comme le Cambodge ou le Vietnam, par exemple, proposent un service de délivrance des visas à l’arrivée.

D’autres choisissent de faciliter directement les procédures pour des passagers. Comme en Russie, par exemple, où les voyageurs n’ont pas besoin de demander un visa s’ils participent à une excursion organisée par le navire.

Mais, s’ils veulent « sortir » seuls, ils doivent obligatoirement demander un visa avant leur départ. Sauf s’ils souhaitent visiter Vladivostok.

En revanche, « même pour un passager qui ne fait jamais d’excursion et qui reste sur le navire en escale dans un pays qui demande un visa, il est obligatoire d’en faire la demande pour pouvoir embarquer en tête de ligne », précise le DG de la CLIA France.

Les attraits touristiques plutôt que les formalités d'entrée

Peut-on alors dire que les politiques de visas et les formalités d’entrée dans les différents pays à visiter ont une influence sur la conception des itinéraires de croisières ?

« Je ne pense pas que cela ait une influence car, souvent, les compagnies de croisières bénéficient d’un assouplissement des règles internationales, sachant qu’une escale dure rarement plus de 24 heures, tranche Pierre Pelissier. Un armateur va proposer une croisière en fonction des différents attraits touristiques des pays visités et pas en fonction de leurs formalités d’entrée. »

Sur place, les services de la police aux frontières (PAF) de chaque pays qui accueillent une escale d’un navire de croisières, disposent de postes pour vérifier les identités des passagers au port.

Ils reçoivent, par ailleurs, des informations sur l’identité de l’ensemble des croisiéristes, en amont du voyage. Ce qui leur permet de n’effectuer des contrôles, globaux ou ciblés, qu’en cas de doute ou de problème spécifique.

Retrouvez cet article et l'ensemble de notre magazine 2017, intitulé "Nouvelles frontières, nouveaux défis", en ligne en cliquant sur ce lien.

Lu 1342 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 14 Décembre 2017 - 10:51 Hurtigruten ouvre ses résas pour 2019 - 2020

Mercredi 13 Décembre 2017 - 12:51 DFDS lance un Webinar pour découvrir l'Ecosse


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com