TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo Partez en France  




L'hôtellerie française au ralenti en janvier 2024

Bilan janvier 2024


L'observatoire économique du tourisme, en collaboration avec l'Alliance France Tourisme et son partenaire MKG consulting, dresse le bilan du mois de janvier pour l'hôtellerie française, en se tournant également vers les prochaines vacances de printemps et les événements à venir, notamment les Jeux olympiques.


Rédigé par le Jeudi 29 Février 2024

L'observatoire économique du tourisme, en collaboration avec l'Alliance France Tourisme et son partenaire MKG consulting, font le bilan du mois de janvier - Alliance France Tourisme
L'observatoire économique du tourisme, en collaboration avec l'Alliance France Tourisme et son partenaire MKG consulting, font le bilan du mois de janvier - Alliance France Tourisme
Alliance France tourisme en partenariat avec MKG consulting a dévoilé le bilan de janvier 2024 qui montre que l’activité hôtelière française est toujours au ralenti.

Les manifestations d'agriculteurs français et l'inflation contribuent à un contexte social et économique défavorable, impactant négativement l'industrie hôtelière française qui a du mal à retrouver son dynamisme.

En janvier, le taux d'occupation des hôtels en France est de 53,5%, enregistrant une baisse de -1,3 points par rapport à janvier 2023. Cette fréquentation est également inférieure à celle du mois précédent, qui était de 56,6%.

"Si la dynamique semble plus positive sur le plan tarifaire, la faible hausse de +0,8% des prix moyens ne permet pas aux hôteliers français d’afficher une croissance de RevPAR positive.

En effet, le RevPAR de ce mois de janvier est -1,5% en-deçà du niveau de 2023 où ce dernier s’établissait à 58,7 euros. Le RevPAR est toutefois en hausse de 84,1% au regard de janvier 2022, mois où de nombreuses restrictions sanitaires étaient encore en vigueur comme le port obligatoire du masque en extérieur et les jauges d’accueil dans les lieux clos.
" explique un communiqué.

Toutes les catégories d'hôtels affichent une diminution de fréquentation, à l'exception du segment haut de gamme, qui voit son taux d'occupation augmenter de 0,8 point entre janvier 2023 et janvier 2024.

Dans l'ensemble du pays, la fréquentation touristique diminue, notamment à Paris où la baisse est plus prononcée (-2,1 points par rapport à janvier 2023), tandis que l'Ile-de-France hors Paris enregistre la meilleure performance avec une légère baisse de seulement -0,3 points.

Bien que certaines régions affichent des performances meilleures que la capitale, elles sont toutefois mitigées. Seule la Bretagne voit son taux d'occupation augmenter par rapport à 2023 (+1,5 points), tandis que celui de l'Auvergne-Rhône-Alpes plonge de -5,6 points.

Cependant, de nombreuses régions enregistrent une fréquentation similaire à celle de janvier 2023, notamment les Hauts-de-France, le Centre-Val de Loire, la Corse, la Nouvelle-Aquitaine, la Bourgogne-Franche-Comté et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur.

Hôtellerie française : des perspectives pour les vacances de Printemps plutôt positives

Hôtellerie française : pour les vacances de Printemps, les perspectives sont plutôt positives, notamment dans les Alpes. Depositphotos.com Auteur Changered
Hôtellerie française : pour les vacances de Printemps, les perspectives sont plutôt positives, notamment dans les Alpes. Depositphotos.com Auteur Changered
Les perspectives pour les vacances de Printemps sont plutôt positives, notamment dans les Alpes.

Pendant la première semaine de vacances (Zone C), la région des Alpes du Nord enregistre un taux de réservation de 40%, ce qui représente une augmentation de plus de 5 points par rapport à l'année précédente à la même période.

Les Alpes du Sud montrent des résultats plus mitigés, avec des taux de réservation d'environ 10%, bien que légèrement en progression par rapport à l'année dernière.

Sur le littoral, la zone de la Méditerranée orientale, de Marseille à Menton, affiche déjà de bons résultats, avec un tiers des chambres réservées, montrant une hausse par rapport à l'année précédente.

La zone Atlantique Nord enregistre également une progression des taux de réservation au cours des deux premières semaines de vacances. En revanche, d'autres zones connaissent une tendance générale à la baisse par rapport à l'année précédente, notamment la Manche et la Bretagne.

Les prévisions pour les ponts de mai sont similaires à celles des vacances de printemps, la Côte d'Azur affiche des taux de réservation autour de 35%.
Le week-end prolongé du 8 mai semble être le plus prisé par les Français pour s'offrir quelques jours de repos.

Qu'en est-il pour les Jeux Olympiques de Paris ?

À 5 mois de l'ouverture des Jeux Olympiques de Paris, les réservations dans la capitale indiquent un taux proche de 70% pour la période de juillet à août.

Pour les Jeux Paralympiques prévus du 27 août au 9 septembre, les hôteliers parisiens enregistrent un taux de réservation de 30%. En comparaison, on observe une augmentation de plus de 50 points pendant les JO à Paris, et une hausse moins marquée pour les Jeux Paralympiques, mais tout de même de +18 points.

Dans d'autres villes accueillant des épreuves, telles que Marseille et Lille, les taux de réservation atteignent actuellement 40%.


Lu 1768 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 12 Juillet 2024 - 16:08 Nice renforce son offre de navettes touristiques

Vendredi 12 Juillet 2024 - 06:26 Marseille dévoile ses nouveautés pour l’été










































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias