TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e




LexHub veut devenir la première marketplace de la "learning expedition"

Permettre aux entreprises de découvrir de nouveaux écosytèmes



Si le digital a réussi l'exploit de toucher l'ensemble de l'industrie touristique, il existe encore quelques secteurs irréductibles, dont celui de la "learning expedition". Ces voyages destinés aux entreprises pour leur permettre de découvrir de nouveaux écosytèmes innovants à travers le monde étaient jusqu'alors conçus et distribués de façon archaïque. La start-up LexHub, elle, se rêve en "Booking" du learning expedition.


Rédigé par le Jeudi 12 Décembre 2019

La marketplace sera mise en ligne pour Noël 2019 avec pour objectif d'être prête lors du CES Las Vegas 2020 - Crédit photo : Lexhub
La marketplace sera mise en ligne pour Noël 2019 avec pour objectif d'être prête lors du CES Las Vegas 2020 - Crédit photo : Lexhub
Alexandra Gauthier Point est la créatrice de la jeune pousse LexHub, spécialiste de la learning expedition ou voyage de découverte.

A ses débuts, l'entreprise s'était cantonnée à accompagner les entreprises ou responsables de groupes à montrer leur séjour, avant de pivoter, il y a peu.

Dans un marché en pleine expansion, LexHub souhaite rationaliser l'offre et devenir la première marketplace du marché.

"Le nombre d'acteurs a décuplé ces derniers temps. Nous souhaitons référencer toutes les offres existantes des voyagistes aux assurances.

L'objectif est de rassembler toutes les informations et les acteurs au même endroit, pour que les clients finaux comprennent plus facilement la learning expedition,
" confie Florian Benejean, associé sur le projet.

En quelque sorte, après avoir mis les mains dans le cambouis, la jeune femme souhaite transformer son entreprise en Booking ou Amazon du secteur.

Qu'est-ce que la learning expedition ?

Mais qu'est-ce que la learning expedition ? Une nouvelle fois, vous le remarquerez, TourMaG.com va peut-être élargir votre champ lexical.

Il ne s'agit pas d'une activité récente, mais elle aurait connu un petit coup de fouet il y 4 ou 5 ans. L'avènement du digital et des salons dédiés n'y sont sans doute pas étrangers.

"Pour résumer, ce sont des voyages permettant de faire découvrir de nouveaux écosystèmes économiques et innovants aux dirigeants ou aux salariés, et ce à travers le monde", explique la fondatrice de LexHub.

L'activité des learning expeditions est large, allant du salon des nouvelles technologies, en passant par les team buildings, la découverte d'une entreprise étrangère ou la rencontre avec des pairs.

Etant un marché transverse, il est difficilement quantifiable, mais il serait en plein boom. Il faut dire qu'avec le digital, mieux vaut être au courant de l'avancée de toutes les technologies et donc mener une importante veille.

"Pour le moment, il n'existe aucune étude (sur la taille du marché, ndlr), et il y a tellement d'objectifs différents qu'il est compliqué de le quantifier.

Toutefois en tant qu'observatrice du secteur, j'ai pu voir l'offre s'accroître. Quand j'ai créé mon entreprise il y a 3 ans, nous n'étions que 4 ou 5, maintenant nous sommes une cinquantaine rien qu'en France,"
explique Alexandra Gauthier Point.

Une mise en concurrence pour faire croître le marché

Pour Alexandra "les places de marché sont pertinentes lorsqu'elles servent une communauté" - Crédit photo : Lexhub
Pour Alexandra "les places de marché sont pertinentes lorsqu'elles servent une communauté" - Crédit photo : Lexhub
Si l'un des événements majeurs, ou du moins le plus visible aux yeux du grand public, reste le CES Las Vegas, la learning expedition dépasse les frontières mêmes des USA.

"Au début, les voyages se passaient principalement à San Francisco pour la technologie, puis New York est devenue un passage important dans le commerce. Maintenant l'Asie est très présente," selon la créatrice de la jeune pousse.

Alors que le marché est assez mûr et tend à s'étendre, il devient important de le rationaliser, mais aussi de le professionnaliser.

Un peu à l'image de ce qu'il se passe au niveau des plateformes comme Evaneos avec les réceptifs, LexHub ne veut pas seulement être un agrégateur d'offres.

"Le principal logiciel pour construire un séjour reste Excel, mais nous voulons permettre à l'organisateur et aux participants de co-créer le voyage.

Nous avons dû développer des outils tout au long de notre activité précédente et nous nous sommes dit qu'il serait bien de les partager aux autres,
" rapporte Florian Benejean, associé sur le projet.

Ainsi les fournisseurs pourront bénéficier prochainement d'outils de comptabilité, logistique, etc.

Si ces deux professionnels de la learning expedition vont mettre leur entreprise en concurrence, cela ne leur fait pas peur, car l'objectif est tout autre : celui de faire grossir le marché.

"Nous voulons aussi faire croître l'activité de l'expedition tout court, pour amener les dirigeants et les étudiants français à voir ce qu'il se passe ailleurs," selon le responsable.

Où en est l'entreprise ?

En agrégeant tout le paysage de l'activité, la plateforme doit permettre aussi de faire baisser les prix des voyages de découverte jusque-là relativement élevés, et donc démocratiser les séjours inspirants à l'ensemble de l'économie française.

La marketplace sera mise en ligne pour Noël 2019 avec pour objectif d'être prête lors du CES Las Vegas 2020.

"Nous souhaitons référencer les acteurs qui seront présents, c'est le salon avec le plus d'acteurs de la learning expedition, pouvoir leur partager nos outils, afin d'être la référence de l'édition de 2021," fixe Alexandra Gauthier Point.

A mesure que l'activité de mise en relation gagnera en épaisseur, l'activité d'organisation des séjours de LexHub tendra à diminuer pour à terme permettre à l'équipe de s'engager à 100% sur le site.

Pour se rémunérer, l'équipe se basera sur une commission versée par les participants, sur la base de frais de dossier.

Si les deux créateurs de LexHub connaissent parfaitement leur projet et domaine, créer une énième marketplace en 2019, est-ce encore viable ?

"Le modèle est loin d'être has been, je pense que les places de marché sont pertinentes lorsqu'elles servent une communauté, d'autant plus quand celle-ci manque de visibilité", explique la fondatrice de la jeune pousse.

Et si l'année 2020 devenait celle de l'explosion de la learning expedition ? C'est en tout cas le pari de Lexhub et le Tourisme Innovation Lab, où la start-up est incubée.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 1600 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.









Dernière heure











TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips