TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Prélèvement à la source : ce qui va changer pour les salariés

La réforme fiscale entrera en vigueur au 1er janvier 2019



Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu entrera en vigueur au 1er janvier 2019. A compter de cette date, cet impôt sera prélevé directement sur les salaires, pensions de retraite ou allocations chômage. La réforme fiscale a pour objectif de supprimer le décalage d'un an entre la perception des revenus et le paiement de l'impôt sur ces revenus. En clair, la situation du contribuable (retraite, chômage, etc.) sera prise en compte à l’instant T. Mode de calcul, taux... qu’est-ce que cela change pour vous ? Eléments de réponse avec Eric Bouley, expert-comptable.


Rédigé par le Mercredi 19 Décembre 2018

Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu sera effectif au 1er janvier 2019. - Depositphotos
Le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu sera effectif au 1er janvier 2019. - Depositphotos
A compter du 1er janvier 2019, les contribuables redevables de l’impôt sur le revenu ne le paieront plus en fonction de leurs revenus gagnés l’année précédente, mais selon leur situation actuelle.

C’est le résultat de la mise en œuvre du prélèvement à la source (PAS) de l'impôt sur le revenu.

En cas de départ à la retraite ou de perte d’emploi, une personne paiera, demain, une somme correspondant à ce qu’elle perçoit et non à son précédent salaire.

Pour les salariés, l'impôt sera prélevé à la source par le tiers versant les revenus c’est-à-dire, dans la majorité des cas l’employeur, en fonction d’un taux de prélèvement calculé et transmis par l’administration fiscale. La mise en place du prélèvement sera automatique.

Quid des taux ?

Le taux est calculé par l’administration fiscale pour l’ensemble du foyer fiscal, à partir de votre déclaration de revenus 2017. A l’été 2018, l’administration a laissé le choix au contribuable de choisir entre trois options.

La première est d’appliquer un taux unique pour les deux conjoints du foyer. « Selon le mode de fonctionnement du foyer, qu’il possède un compte bancaire commun ou non par exemple », précise Eric Bouley, expert-comptable et associé en charge des sujets Paie & Social chez PwC pour les Entrepreneurs.

Deuxième option, les personnes vivant en couple peuvent opter pour un taux de prélèvement individualisé qui tient compte de l’écart de revenus au sein du couple.

En cas d'absence de choix, c'est le taux du foyer qui s'applique.

Ce dernier tient compte de la situation familiale et donc de votre nombre de parts.

Troisième possibilité : appliquer un taux de prélèvement neutre ou personnalisé sur vos salaires.

« Pratique, si vous ne souhaitez pas que l’ensemble de vos revenus soient connus de votre employeur. 20 taux différents, calculés selon les revenus perçus auprès de votre employeur sont applicables », précise Eric Bouley, expert-comptable et associé en charge des sujets Paie & Social chez PwC pour les Entrepreneurs. Il est différent selon que l’on soit domicilié en métropole ou dans les DOM/TOM.

Le taux qui vous est appliqué est indiqué sur l’avis d’imposition que vous avez reçu en juillet ou en août 2018. Il vous a également été communiqué à la fin de votre déclaration en ligne.

Comment mettre à jour sa situation ?

Eric Bouley, expert-comptable et associé en charge des sujets Paie & Social chez PwC pour les Entrepreneurs - PWC
Eric Bouley, expert-comptable et associé en charge des sujets Paie & Social chez PwC pour les Entrepreneurs - PWC
Mariage, conclusion d'un Pacs, décès du conjoint, divorce, rupture de Pacs ou imposition séparée des époux... En cas de changement de situation familiale, le taux du prélèvement à la source sera modifié en temps réel.

Pour cela le contribuable aura 60 jours pour prévenir l’administration fiscale.

Le nouveau taux ainsi calculé s'appliquera au plus tard dans un délai de 3 mois suivant la déclaration du changement de situation, ou à compter du 1er janvier suivant sur demande des contribuables nouvellement mariés ou pacsés.

« Le taux sera revu et transmis à l’employeur. L'interlocuteur unique reste l’administration », insiste Eric Bouley.

Le service ouvrira au 1er janvier 2019.

Contrats courts, travailleurs étrangers… les spécificités du monde du tourisme

Le nouveau système de recouvrement de l’impôt sur le revenu facilitera sa perception. « Les travailleurs étrangers venus travailler une saison sont imposés en France. L’Etat récupérera l’impôt plus facilement, ce qui n’était pas toujours le cas aujourd’hui », remarque Eric Bouley.

Autre spécificité, les contrats courts, c’est-à-dire les CDD de moins de deux mois, profiteront d’un abattement à hauteur d’un demi SMIC.

« Par exemple, pour un CDD de trois semaines qui présente un salaire net imposable de 1 500€, le taux neutre applicable sera de 1,5%.

Mais pour ne pas léser les salariés avec des contrats de courte durée, il a été décidé d’appliquer un abattement d’un demi SMIC, soit en 2019 : 615€. Dans ce cas, le salarié se retrouverait avec une assiette soumise au prélèvement à la source de 885€, soit en dessous du minimum imposable »
, explique Eric Bouley.

Autre exemple, si le contrat de trois semaines correspond à un salaire net imposable de 2 200€, le taux applicable est normalement est de 7,5%. Avec l’abattement, il redescend à 1 585€, donc imposable à 2,5%.

Les frais réels et crédits d’impôts

Le prélèvement à la source peut avoir un impact sur les frais réels des Personnels Navigants Commerciaux (PNC).

« Le taux du prélèvement à la source va prendre en compte les frais déclarés en 2017. Mais en supposant qu’en 2018, ils aient plus ou moins de déplacements à l’étranger, cela peut avoir pour conséquence une avance de trésorerie et un remboursement avec un an de décalage », explique Eric Bouley.

Idem pour les crédits d’impôts liés aux services à la personne ou aux dons aux associations, cotisations syndicales, dispositifs d’investissements locatifs qui donnent lieu à des réductions d’impôts (Duflot, Scellier, Pinel, DOM) : ils ne sont pas pris en compte dans le calcul du taux. Là encore, il faudra avancer la trésorerie chaque année.

L’Etat régularisera ensuite la situation. « Pour l’année 2018, les contribuables vont percevoir un premier versement de 60% du crédit d’impôt. Le solde sera versé ou à rembourser en août 2019 », précise l’expert-comptable.

Dernière recommandation ! L’année 2018 est qualifiée d’année fiscale « blanche », car les revenus 2018 ne vont pas être imposés. L’Etat a augmenté la durée de prescription sur les revenus.

Elle passe de 3 à 4 ans. L’administration aura donc quatre ans pour contrôler les déclarations des contribuables, elle s’intéressera notamment aux primes exceptionnelles que chaque salarié doit déclarer.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3730 fois

Notez


1.Posté par Eric le 20/12/2018 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
En 2018, je paie les impôts sur ma retraite mais également sur le dernier quart de l'indemnité de fin de carrière que j'ai touchée en 2014 et que j'ai étalée sur 4 ans (1er quart payé en 2015, deuxième en 2016, troisième en 2017 et donc dernier quart en 2018), j'ai fait ma déclaration d'impôt en ligne et à la fin le taux de prélèvement à la source personnalisé qui est indiqué est de 12.3%. Or à partir de janvier 2019, je n'aurai plus que ma retraite qui sera imposée et j'ai donc choisi de ne pas transmettre mon taux de prélèvement personnalisé pour ne pas à avoir un prélèvement trop élevé par rapport à mes revenus et j'ai opté pour le taux non personnalisé donc neutre.
Mais en fait comme je suis retraité je reçois ma rente par les 2 administrations classiques CNAV et retraite complémentaire.
La somme mensuelle totale que je reçois est d'environ 2030 euros ce qui correspond à un taux neutre de 7.5%, c'est pour ce taux que j'ai donc (cru avoir) opté, mais :
La répartition est la suivante :
Retraite CNAV : 1250 euros mensuel
Retraite complémentaire : 780 euros mensuel
donc si le taux neutre est appliqué par chaque caisse, cela conduit à :
Retraite CNAV : 1250 euros donc taux neutre = 0%
Retraite complémentaire : 780 euros donc taux neutre = 0%
Si j'ai bien compris, cela veut dire que je n'aurai pas de prélèvement jusqu'à septembre 2019
Pour régulariser, que dois je faire le 2 janvier ?
Cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Avril 2019 - 23:45 Jobday recrute votre « jobber » d’un jour



PETITES ANNONCES
Valérie DUFOUR
valerie.annonces@tourmag.com
+33 6 99 07 16 66



CV DU MOIS
Faites parvenir votre CV texte ou vidéo
à valerie.annonces@tourmag.com.
Le CV le plus original sera mis en avant dans notre newsletter emploi du mois.













TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips