TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Qui est ResaReva, le nouveau revendeur B2B d'Europa Park en France ? 🔑

Derrière ce nouveau TO, Christine Petyt et les équipes de Désirs2Rêves


A la tête de Désirs2Rêves depuis plus de 15 ans, Christine Petyt multiplie les casquettes et diversifie ses activités. La chef d'entreprise du Sud-Ouest, également présidente des EDV pour sa région et administratrice à l'APST, a lancé en mars dernier son propre tour-opérateur, ResaReva, nouveau revendeur B2B pour le marché français d'Europa Park. Le point sur TourMaG.com.


Rédigé par le Lundi 1 Juillet 2024

ResaReva est le nouveau distributeur B2B d'Europa Park en France. Lancé en mars 2024, il est référencé dans différents réseaux : Prêt-à-partir, Leclerc Voyages, Carrefour Voyages et bientôt Havas Voyages et Selectour - Capture écran ResaReva
ResaReva est le nouveau distributeur B2B d'Europa Park en France. Lancé en mars 2024, il est référencé dans différents réseaux : Prêt-à-partir, Leclerc Voyages, Carrefour Voyages et bientôt Havas Voyages et Selectour - Capture écran ResaReva
Calme et souriante de prime abord, Christine Petyt n'en est pas moins une chef d'entreprise fort dynamique.

En plein débat sur les travel planners, la fondatrice de Désirs2Rêves a développé voilà plus de 15 ans son business en s'appuyant sur un réseau d'agents de voyages à domicile, qui ont adhéré à son concept en tant qu'apporteurs d'affaires.

Mais depuis 2008, la serial entrepreneuse a su diversifier ses activités en ouvrant d'abord une agence de voyages physique à Saint-Médard-en-Jalles (33), qui abrite aussi sur 320 m2 de surface, un plateau affaires, un service groupes, un service golf et une agence réceptive "Hexavis", lancée en 2019.

"Juste à temps", pourrait-on dire, car c'est la seule activité qui a fonctionné durant la pandémie.

Aujourd'hui, le DMC emploie 3 salariés et une 4e personne devrait venir renforcer les équipes. "Nous préférons former des apprentis plutôt que recruter des BTS tourisme pour ce type de poste, parce que la formation n'est pas la même.

Nous sélectionnons des personnes qui viennent de filières comme l'aménagement du territoire, le développement local, l'œnotourisme. Elles ont déjà une vision axée sur la France, alors que les BTS tourisme ont une vision outgoing
", commente Christine Petyt.


Vendre la France : "les plateformes n'ont pas de stocks"

Christine Petyt, fondatrice de Désirs2Rêves - Photo CE
Christine Petyt, fondatrice de Désirs2Rêves - Photo CE
Ce décalage entre le métier de réceptif et celui d'agent de voyages l'oblige à séparer les deux activités. "Je ne peux pas demander à mon équipe qui est en front office et vend de l'outgoing de faire le même travail que mon équipe réceptive. Et je crois que c'est la difficulté à laquelle sont confrontés mes collègues qui ont uniquement des agences en front office.

Aujourd'hui, on leur demande de vendre la France mais souvent, ils ne la connaissent pas. La France est tellement vaste et les agences manquent de formation. Bien souvent, elles voudraient avoir un outil sur lequel elles n'auraient plus qu'à cliquer pour réserver
".

Mais cette demande soulève d'autres problèmes. "Il n'y a pas de stocks dans les outils existants. Par exemple, si un client demande à visiter une ferme de caviar à Bordeaux, il faut avoir un créneau horaire, vous ne pouvez pas acheter une entrée comme ça.

Le réceptif a donc besoin de temps pour vérifier s'il y a des dispos, selon les dates demandées. Inversement, comment voulez-vous qu'on ait du stock alors qu'on ne sait pas quand les gens vont partir, ni ce qu'ils veulent faire ?
", poursuit Christine Petyt.

Autre obstacle et non des moindres : "les fournisseurs hexagonaux ne sont pas habitués à commissionner les agences françaises, parce qu'ils ont l'habitude de travailler en direct avec les clients. Il y a tout un travail à faire avec eux pour obtenir une rétrocession", souligne la dirigeante.

Hexavis, de son côté, travaille à la fois en B2B et en B2C, pour une clientèle française et internationale (suisse, belge, luxembourgeoise).

L'agence est référencée par Selectour et depuis deux ans, elle est devenue le réceptif en marque blanche d'Evaneos pour l'Aquitaine et l'Occitanie. "Nous observons progressivement une montée en puissance sur ce dernier partenariat", précise Christine Petyt.

Une conciergerie depuis le Covid

Durant la pandémie, le Groupe a, par ailleurs, élargi une nouvelle fois son spectre d'activités, en lançant un service de conciergerie - "La loge de l'océan" - à Lacanau Océan.

"Nous nous occupons d'une partie des villas qui sont louées sur la commune de Lacanau : remettre les maisons en état au printemps pour qu'elles soient prêtes à être louées, gérer les arrivées des locataires, puis les équipes de ménage qui font les interlocations.

Enfin, nous assurons également la partie réceptive pour ces clients : location de vélos, excursions, tour dans Bordeaux, tour des vignobles, etc.
", énumère Christine Petyt.

Sur cette activité, une gouvernante est engagée à l'année et Christine Petyt recrute des saisonniers pour la période estivale. Le reste de l'année, elle fait appel à des sociétés de ménage indépendantes.

En revanche, pour que la conciergerie fonctionne, Désirs2Rêves a investi dans un pressing-blanchisserie écologique et emploie deux salariés à temps plein toute l'année, pour tous les besoins des locations en draps et serviettes.

La prochaine étape ? La gestion locative de ces villas. "Les propriétaires sont très contents des retours de la conciergerie, ils voudraient que l'on aille plus loin. Mais j'aime faire les choses correctement, une pierre après l'autre. C'est déjà beaucoup de travail tout ça", nous confie Christine Petyt.

ResaReva, nouveau distributeur B2B d'Europa Park en France

Il faut dire que le Groupe a lancé tout récemment, en mars 2024, son propre tour-opérateur : ResaReva.

"En France, il y a de très grands groupes, qui sont puissants, mais quand on fait partie des moyens comme nous, on ne fait pas assez de volumes pour rester dans une seule catégorie d'activité, explique Christine Petyt à propos de sa diversification.

Nous l'avons vu récemment à Bordeaux, avec l'arrêt des liaisons aériennes vers Paris : notre volume en billetterie d'affaires a diminué après le Covid. Les voyageurs d'affaires font davantage de visioconférences ou prennent leur voiture".

Une situation qui a encouragé Christine Petyt à postuler pour gérer la distribution B2B d'Europa Park sur le marché français. Sélectionné, Désirs2Rêves a donc monté sa propre plateforme de réservation, en s'appuyant sur la technologie de Speedmedia.

Progressivement, ResaReva est référencé dans les différents réseaux de distribution français : Prêt-à-partir, Leclerc Voyages, Carrefour Voyages... En juillet, il doit faire son entrée chez Havas Voyages, puis chez Selectour au 1er janvier 2025.

Les agences indépendantes peuvent aussi demander à signer un contrat de gré à gré. "Nous travaillons avec des autocaristes et même des concierges basés dans l'Est de la France et qui souhaitent être commissionnés sur leurs ventes Europa Park, poursuit la chef d'entreprise. Les agences nous envoient leur fiche agence, et nous leur créons un code d'accès par point de vente".

ResaReva : un très bon démarrage

Christine Petyt espère pouvoir prochainement travailler avec des OTA comme Cdiscount Voyages ou Lidl Voyages, mais pour cela elle doit d'abord disposer d'un flux Orchestra. "Europa Park dispose d'une API à laquelle nous pourrions être connectés directement et aller beaucoup plus vite et faire du volume", nous explique-t-elle.

Quant au modèle économique, ResaReva est rémunéré par Europa Park sur un montant fixe, et négocie avec les agences ou les réseaux partenaires le taux de commission. "Pour les commissions, nous leur faisons la facture au prix net, et ils obtiennent le montant de la commission en calculant la différence entre le prix facturé au client et celui sur la facture. Nous négocions réseau par réseau, et nous sommes bien plus généreux que Disney", ajoute Christine Petyt.

En machine, toutes les configurations possibles ont été pensées : entrée à Europa Park et/ou à Rulantica (le parc aquatique) avec l'hébergement (en 4* et 4*sup mais aussi avec des hôtels partenaires en dehors du parc), ainsi que le nombre de nuitées en fonction de l'heure d'arrivée et de départ. Pour info, Europa Park pratique peu le yield dans ses tarifs d'entrée, les prix restent relativement linéaires tout au long de l'année.

La réservation est aussi accessible pour les groupes. A noter que pour les réservations des chambres de catégorie supérieure, le professionnel devra envoyer une demande à ResaReva.

Deux personnes à temps plein et une autre à temps partiel sont en charge de la gestion de la plateforme. "Ca marche très bien, nous avons des demandes tous les jours", s'enthousiasme Christine Petyt, qui souhaite désormais communiquer davantage sur le projet.

Pour Désirs2Rêves, la relève est assurée

Pour cela, elle emmènera, du 1er au 3 septembre prochains, une délégation EDV à Europa Park, à l'occasion de la convention régionale Sud Ouest, dont elle est la présidente. "Nous l'organisons en partenariat avec la SNCF, ce qui va nous permettre de promouvoir également la nouvelle ligne directe entre Bordeaux et la gare de Ringsheim-Europa Park", ajoute-t-elle.

Au programme : workshop dans le train à l'aller, visite des hôtels du parc en fin de journée. Le lendemain, après une matinée studieuse en compagnie de Valérie Boned et de Guillaume Beurdeley, l'après-midi du lundi et tout le mardi seront consacrés à la découverte du parc et des hôtels, dans une ambiance festive !

"Nous ne ferons pas venir d'intervenant en particulier puisque nous sortons du congrès national. Par contre, nous allons vraiment communiquer sur le rôle des EDV, sur tout ce que le syndicat peut apporter aux adhérents, tous les services, comment s'appuyer sur lui, etc. Nous allons revenir aux fondamentaux pour mobiliser davantage les agences du Sud Ouest", précise Christine Petyt.

Si la fondatrice de Désirs2Rêves continue de s'investir autant pour son entreprise, elle peut aujourd'hui compter sur ses deux fils et sa belle-fille, qui se préparent à prendre la relève. "Mon fils aîné est directeur de banque, la finance n'a pas de secret pour lui et il va donc reprendre cette partie-là.

Le cadet reprendra la partie commerciale. Et puis ma belle-fille est déjà la directrice du pôle individuels, donc je n'aurai pas à vendre et je me dis que tout ce qu'on est en train de créer, ce sera pour eux, donc je sais que je laisse l'entreprise entre de bonnes mains
", conclut Christine Petyt, avec un mélange de soulagement et de fierté.


Lu 1229 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias