TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Thomas Cook France : un violoniste sur le pont du Titanic…

L'Edito de Jean da LUZ



Tandis que l’ancien patron de Thomas Cook France épanchait ses états d’âme dans la presse pro, sans guère de contradiction ni de contradicteurs, les anciens animateurs, abandonnés de tous, laissés pour compte, donnaient leur version des faits la semaine dernière. Et ce n’est pas du tout la même histoire qu’ils ont vécu…


Rédigé par le Dimanche 16 Février 2020

Plutôt que de diriger le casting et de jouer les violonistes sur le pont du Titanic, on aimerait que Nicolas Delord fasse amende honorable et preuve de pudeur... - DR : DepositPhotos
Plutôt que de diriger le casting et de jouer les violonistes sur le pont du Titanic, on aimerait que Nicolas Delord fasse amende honorable et preuve de pudeur... - DR : DepositPhotos
Sacré numéro !

Décidément, la saga racontée par Nicolas Delord à notre confrère Tour Hebdo, a tout du film hollywoodien à un détail près : il n’y a pas de happy end !

Et dans la distribution des rôles, tout le monde n’est pas logé à la même enseigne.

Il y a les stars, les cow boys, les drôles d’indiens et les machinistes ; les soutiers, les sans grade, simples rouages d’une grande production qui va les broyer…

Même si l’ex-patron de Thomas Cook France admet qu'"on n’a pas toujours fait les bons choix", on est loin de l'exercice d'auto-flagellation.

Morceau choisi : "L’APST s’est mobilisée comme elle devait le faire même si cela a révélé des problèmes de gouvernance. C’est un mal pour un bien et l’occasion pour l’APST de se réinventer...".

Vous avez bien lu... Il vaut mieux lire ça que d'être aveugle, non ?

Nicolas Delord passe sous silence (ou minimise) un certain nombre de ratés et sa gestion catastrophique de la crise en matière de communication, style "Silence on coule !".

Quand il décide de sortir de son mutisme pour expliquer la déroute de l’entreprise et les décisions pas toujours heureuses dans la gestion du naufrage, les dés sont encore pipés : la conférence de presse n'a pas pour but d'expliquer son autisme à propos du drame qui est en train de se nouer. Non.

Elle vise à jouer les enchères et à recruter des investisseurs pour sauver les meubles de Jet tours.

Il veut reprendre le TO avec quelques cadres de la Direction et, bien entendu, "il fait ça pour les salariés…"

D’ailleurs, c’est la faute aux actionnaires de Thomas Cook s’il n’a pas pu récupérer le "bébé".

Ces derniers pourront difficilement contester…

Les salariés, muselés, apprennent par la presse l’évolution du désastre en cours. Ils se sentent frustrés, délaissés par une Direction muette et dont les décisions ressemblent parfois à la course d’un poulet sans tête.

Et tout le monde va en prendre pour son grade : les fournisseurs, les franchisés, les agences intégrées non reprises, les agences reprises mais dont les repreneurs ne veulent pas régler les avantages sociaux, etc.

Certes, le tsunami annoncé n’a pas eu lieu. Mais nombre d’établissements hôteliers ont dû mettre la clé sous la porte.

Des réceptifs ont tiré le rideau
et des personnels se sont retrouvés, oubliés de tous, comme ces malheureux animateurs jetés dans la fosse aux lion des clients (à juste titre) mécontents.

Lire : Animateurs de Thomas Cook : "la France nous a abandonnés"

Thomas Cook France, la profession ne lui dit pas merci. Voilà au moins 45 millions d’euros qui vont s’envoler des caisses de l’APST, qui va devoir dans la foulée hypothéquer aussi les bijoux de famille et augmenter de 30% le montant des cotisations de ses adhérents, mutualisation oblige.

Bref, tout le monde en a pris pour son grade dans cette affaire. Alors, l’opération de séduction de Nicolas Delord visant à se dédouaner, ne passe pas forcément très bien la rampe des sunligths.

Plutôt que de diriger le casting et de jouer les violonistes sur le pont du Titanic, on aimerait qu'il fasse amende honorable et preuve de pudeur... Cqfd !

Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5653 fois

Notez



1.Posté par VIREDPSE le 17/02/2020 08:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout cela n'est que pure vérité.

2.Posté par Figuier le 17/02/2020 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean,
bien vu… et dans le mile…
Je me demandais si j'étais seul à trouver que cette série de papier était indécente au point d'en être vulgaire… pornographique, aurait dit Péguy.
tu sauve l'honneur de la presse pro.
Amitiés.

3.Posté par Bibi Fricotin le 17/02/2020 10:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour faire amende honorable il faut comprendre ce qui s’est passé.
En l’espèce, aveuglement et déni ont condamné la Direction à ne pouvoir agir de façon proactive.
Assumer sa part de responsabilité est sans doute difficile mais indispensable pour être encore considéré par ses pairs
Las. On est passé directement à la case “à oublier bien vite”.

4.Posté par Yann le 17/02/2020 11:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Jean,

Ta décision n'a pas dû être facile …..
Je me demandais aussi, si la presse indépendante soit elle devait rester dans l'ombre silencieuse !!!
Tu sauves l'honneur de la Profession de la presse PRO en restant indépendant et factuel, c'est ça que l'on attend de la presse ……
Vous connaissez un Président ou une équipe de Direction aveugle de ses propres comptes ou situation financière !!???? Je ne pense vraiment pas !! Lorsque l'on est Président ou dans l'équipe de la haute Direction il faut savoir ASSUMER sa part de responsabilité et incontestablement ne retourner ses erreurs sur d'autres ou se dédouaner …..c'est de la lâcheté, de l'indécence, inapproprié
"La lâcheté ne se corrige point, la poltronnerie est incurable" citation

5.Posté par Olivier le 17/02/2020 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Monsieur Jean Da Luz, un bel article … sous le bon sens … ça fait du bien de lire de bons articles ...

6.Posté par Jeanne le 17/02/2020 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bon article la situation que j'ai hélas vécu chez Jetours.
Mr Delord ne s'est pas soucié une seconde de nos emplois avec la complicité de la CFDT.
Des rumeurs disent qu'il y irait exercer son talent chez TUI ?...Je leur souhaite bien du courage.

7.Posté par Marc le 17/02/2020 19:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci. Que c'est bon!
Comme dirait le président de Thomas Cook, c'est pas moi, ce sont les autres, tous les autres.
Et dire qu'on pourrait presque le croire... il est un peu grillé dans le tourisme maintenant non? Quoique, cette profession est parfois amnésique et surprenante.
Au fait, les membres de "l'equipe manageriale" n'auraient ils pas vu le coup venir pour avoir déjà retrouvé un job, enfin certains....?

8.Posté par Coco le 20/02/2020 13:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour cet article... je n ai même pas voulu lire les articles de Mr Delord tellement cela m aurait écoeuré, j ai vécu tout cela de très prês pendant des années et ce qui sort de sa bouche n est que mensonge !!!! Heureusement que maintenant la lumière commence a être faîte sur ce personnage. Et enncore vous ne savez pas tout...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.



Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips