TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Yves Verdié : "Autrefois ringarde, l'image du voyage en groupe a changé avec la crise" 🔑

L'interview d'Yves Verdié, le PDG de Verdié Voyages



Il aura fallu attendre trois longues années avant que la galaxie Verdié Voyages puisse enfin se réunir et se revoir en présentiel. Durant deux jours, 120 agents de voyages et salariés sont venus de toute la France, pour se retrouver au domaine de Combelles dans l’Aveyron. Un moment de retrouvailles et de partages, pour libérer les têtes, mais aussi donner des lignes directrices à l'ensemble d'un Groupe qui regarde loin devant lui. Echange avec un patron pour qui le voyage passe par l'humain et la rencontre, crise ou pas, rien ne change fondamentalement à Rodez, tout évolue.


Rédigé par le Jeudi 2 Juin 2022

Yves Verdié en présent de Stéphane Gauthier l'ancien responsable France de Best Western pour les retrouvailles du groupe Verdié Voyages - DR
Yves Verdié en présent de Stéphane Gauthier l'ancien responsable France de Best Western pour les retrouvailles du groupe Verdié Voyages - DR
TourMaG.com - L'été s'annonce chaud et bon pour le secteur du tourisme. Qu'en est-il pour Verdié Voyages ?

Yves Verdié : Comparativement à la même période en 2019 (à savoir mai et juin, ndlr), c'est bien mieux. Sauf qu'il nous manque, une bonne partie du printemps pour faire le compte.

Nous ferons sans doute un bon automne.


TourMaG.com - Cela ne vous a pas empêchés de réunir toute la famille Verdié Voyages à Rodez, pour des retrouvailles après 2 ans de pandémie...

Yves Verdié :
Exactement, nous avons rassemblé en présentiel, tous nos agents de voyages, pour la 1ère fois depuis le début de la crise. Nous étions près de 120 personnes, au domaine de Combelles dans l’Aveyron.

L'événement a eu lieu, il y a quelques jours, dans l'enceinte de notre village-vacances. Tout le monde a fait des efforts et ce week-end a fait beaucoup de bien, je peux vous le dire.

A lire : Une chaîne de villages-vacances Verdié ? "C'est en réflexion" selon Yves Verdié

L'objectif était de reprendre contact avec eux, pour leur présenter la nouvelle collection 2023, de fixer nos ambitions pour le prochain exercice et de dévoiler nos lignes stratégiques.

Nous en avons aussi profité pour revenir sur ce que nous avons mis en place et développé au niveau digital durant ces deux dernières années.

L'événement a été conclu par l'intervention de Stéphane Gauthier, ancien patron de Best Western, qui a argumenté autour de l'e-réputation et la satisfaction des clients.


Verdié : "Nous repartons comme avant, mais avec notre philosophie du voyage"

TourMaG.com - Après ces deux années, est-ce que vous êtes repartis comme avant pour élaborer cette production ?

Yves Verdié :
Tout d'abord, nous avons pu leur exposer une nouvelle collection de plus de 100 voyages vers 50 destinations. Les chefs de produits ont pris la parole pour détailler les nouveautés, au travers d'ateliers.

Pour revenir à votre question, oui nous repartons comme avant, mais avec notre philosophie du voyage, qui n'est pas celle partagée par le marché. Nous appuyons notre vision qui est celle du circuit et d'avoir surtout la meilleure offre de circuits accompagnée du marché.

Depuis toujours et encore plus maintenant, nous prêtons une attention particulière sur la qualité de nos accompagnants et de nos conférenciers qui encadrent les voyages.


Nous nous engageons sur les hôtels, nous avons revu l'offre pour que l'expérience soit la plus intense et la plus riche possible.


TourMaG.com - Pourquoi repartir comme avant ?

Yves Verdié :
Car nous nous efforçons de proposer des produits qui délivrent une certaine émotion.

Nous avons des retours très positifs des clients et la satisfaction des clients est encore meilleure, cette année. C'est notre façon de fidéliser notre clientèle.

Nous sommes en phase avec nos voyageurs. Notre positionnement depuis quelques années est : destinations humaines.

Cela se retrouve avant et pendant le voyage, aussi bien avec nos agents que les guides ou les populations locales.


Nous voyons qu'avec la crise sanitaire, les voyageurs ont besoin de retrouver de l'humain et du sens, donc notre philosophie pré-pandémique était déjà la bonne.

Notre stratégie nous semble plus que jamais en adéquation avec les envies des clients après cette pandémie et celles de demain. Ils nous ont fait confiance, durant la gestion des avoirs et des acomptes versés et aujourd'hui ils sont rassurés, par la relation que nous avons eue avec eux.

Ils n'ont aucun risque financier avec Verdié Voyages, puis nous les réassurons via des assurances pour les couvrir en cas de pépins. Nous avons cherché à leur écarter tous les risques possibles.

"Le voyage de groupe était un peu ringard, aujourd'hui il est devenu convivial"

Plus de 120 salariés de Verdié Voyages se sont retrouvés au Domaine de Combelles - DR
Plus de 120 salariés de Verdié Voyages se sont retrouvés au Domaine de Combelles - DR
TourMaG.com - Vous l'avez rappelé, votre spécialité reste les circuits accompagnés. La reprise n'est-elle pas plus compliquée pour ce genre de produits ?

Yves Verdié :
Non pour nous, c'est une valeur ajoutée importante pour Verdié Voyages.

Par rapport à la vente d'un village vacances ou d'un billet d'avion, nous apportons une plus-value et une expertise aux clients. La distribution pure d'un hôtel ou d'un séjour peut se digitaliser totalement, par contre un voyage à la carte ou un circuit, c'est différent.

Nous devons valoriser la valeur ajoutée que nous avons, sinon nous sommes morts. Et celle-ci se retrouve dans le circuit, car le client ne peut pas vraiment le faire lui même, notamment avec un groupe.

Ce qui nous intéresse, c'est de faire ce que le voyageur ne peut pas ou ne veut pas faire, lui-même.


TourMaG.com - Il n'y a pas de changement dans le monde d'après ?

Yves Verdié :
Ce que je perçois et ressente les équipes, alors que le voyage de groupe était un peu ringard, aujourd'hui il est devenu convivial et c'est recherché par la clientèle.

Il y a un changement d'image.


Les clients aiment dorénavant le contact, les petits groupes. Nous avons été privés de contact et de relation, pendant 2 ans. Les gens ont besoin d'humain.

Ils partent pour rencontrer la population locale, c'est une évidence, mais aussi avec les autres participants, pour vivre des moments uniques, loin de chez eux.

Nous allons réaffirmer cela pour 2023 et à l'avenir.

"Nous avons le stock, la production et les éléments pour dépasser 2019"

TourMaG.com - Vous parliez des évolutions digitales. Quelles sont les innovations pour les agents de voyages ?

Yves Verdié :
Nous avons mis en place des produits et outils digitaux, pour construire des voyages à la carte, le package, mais aussi pour faciliter les produits.

Ils doivent nous permettre d'inspirer le client, en leur soufflant des idées et des propositions.

Nous nous devons d'être imaginatifs et créatifs, pour que les clients trouvent nos produits intéressants et uniques, surtout qu'il ne pourra pas faire lui même.

Une personne ne doit pas venir dans une de nos agences en disant : je veux aller là bas.

Nous devons lui proposer des destinations, mais surtout donner du sens.
L'approche de nos vendeurs sera beaucoup plus inspirationnelle, ce ne sont pas que des vendeurs de pays ou voyages.

Il y aura des préprogrammes et packages, facilement adaptables.


TourMaG.com - Comment imaginez-vous l'année 2023 financièrement ?

Yves Verdié :
Nous sommes plutôt prudents.

Après les deux années que nous venons de traverser, cela me semble logique.

Nous ne tirons pas de plan sur la comète. Nous avons détaillé 3 scénarios : retour partiel au niveau de 2019 ou retour à la normale ou nous le dépassons. Nous sommes en convalescence.

L'environnement reste incertain et nous devons en tenir compte. Par contre nous avons le stock, la production et les éléments pour dépasser 2019.


TourMaG.com - Vous ne manquez pas de projets, que ce soit avec votre village vacances qui devrait connaitre un lifting, ou encore le rachat d'un hébergement insolite. Avez-vous dévoilé les contours à venir de Verdié Voyages ?

Yves Verdié :
Tout d'abord, nos agents de voyages ont découvert, notre domaine de Combelles, ils se sont régalés et vont maintenant pouvoir plus facilement le vendre (rires, ndlr).

Il y a toujours des projets dans les cartons. Nous restons ouverts à toutes les opportunités, aussi bien dans la production que la distribution.

Nous ressortons de la crise, avec une entreprise solide. Il n'y a aucune crainte là-dessus.


TourMaG.com - Alors qu'un tiers de la distribution serait en difficulté au moment de rembourser les PGE, ce n'est pas le cas pour vous ?

Yves Verdié :
L'entreprise n'a pas de stress financier, donc nous sommes en position d'investir et d'envisager l'avenir avec une certaine sérénité.

Je rappelle que durant la crise, nous avons maintenu les salaires et tous les postes, au sein de Verdié Voyages. Notre staff nous a fait confiance, il est aujourd'hui rassuré.

"Nous allons créer un outil interactif et de totalement digitalisé, pour rassurer le client"

TourMaG.com - Le secteur a de grandes difficultés pour recruter. Alors que vous avez gardé tout le monde ou presque, travaillez-vous à des pistes de réflexions sur l'avenir du métier ?

Yves Verdié :
Avec la crise, nous nous sommes rendu compte que le secteur imposait des conditions de travail très compliquées. Je m'explique.

Le covid a extrêmement compliqué le travail, aussi bien de la production que de la distribution. Nous devons les soutenir.

En ce moment, les plans de vol ne sont pas du fiable, il y a des modifications dans les protocoles sanitaires, les nombreuses interrogations des clients, etc. Tout cela perturbe et surcharge nos équipes, ce qui n'était pas nécessairement le cas par le passé.

Notre défi est de créer un parcours client, pour garder la main sur la relation, sans que ce soit au client de venir la perturber par des questionnements. La période est très anxiogène et les agents de voyages sont là, pour les rassurer.

Nous allons créer un outil interactif et de totalement digitalisé, pour que nous puissions donner de l'information en permanence aux clients, avec pour objectif de les rassurer et pour éviter de polluer le travail des agents de voyages.

C'est le cœur de notre travail actuel.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4298 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 23 Septembre 2022 - 00:05 Thomas Cook : qui était l'inventeur du voyage ? 🔑




















QUARTIER LIBRE
vous offre





























TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias