TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



IA : WonderMiles s'appuie sur ChatGPT pour lancer son assistant de voyage 🔑

Un nouvel outil pour « soulager » les agents de voyages


Pour faciliter toujours plus le travail des agences de voyages et de ses clients corporate, WonderMiles proposera prochainement un assistant de voyage qui s'appuiera sur la technologie de ChatGPT. Conçu pour leur faire gagner du temps, ce « Wonder bot » sera progressivement entraîné à répondre à toutes les questions que pourraient se poser leurs clients. Mais cet outil conversationnel n'est pas la seule nouveauté de la marketplace. Nous avons fait le point avec Moncef Khanfir, le CEO de WonderMiles.


Rédigé par le Vendredi 23 Février 2024

Avec son nouveau chatbot, WonderMiles espère bâtir « un service client purement digital pour soulager les agents de voyages et offrir une expérience utilisateur hors du commun aux clients corporate », indique Moncef Khanfir, le CEO de la plateforme - DR : WonderMiles
Avec son nouveau chatbot, WonderMiles espère bâtir « un service client purement digital pour soulager les agents de voyages et offrir une expérience utilisateur hors du commun aux clients corporate », indique Moncef Khanfir, le CEO de la plateforme - DR : WonderMiles
Docteur en intelligence artificielle (IA) et ex-maître de conférences, Moncef Khanfir, le fondateur de WonderMiles, ne pouvait pas passer à côté du phénomène Chat GPT dont tout le monde parle depuis plus d'un an.

Sa marketplace va donc mettre à la disposition de ses utilisateurs un nouvel assistant de voyage, sous la forme d'une application de messagerie - et de collaboration - intégrée, qui permettra des interactions en langage naturel.

« Ce n'est pas un nouveau projet, j'en parlais déjà du temps de iAlbatros (aujourd'hui Goelett, ndlr), mais je suis heureux de voir que le marché arrive enfin à ce point-là, commente Moncef Khanfir, le CEO de WonderMiles. C'est un sujet sur lequel nous allons pouvoir faire beaucoup de choses ».

Le système de discussions qui est en train d'être testé en interne est inspiré du modèle conversationnel de ChatGPT, et lié à ce dernier pour les questions d'ordre général (informations sur les destinations, transports, sécurité, restaurants, etc.) tandis que la data propre au voyage réservé est sécurisée et tenue confidentielle par WonderMiles.

« La donnée reste dans notre système, tout l'environnement n'est pas dans ChatGPT », explique Moncef Khanfir, qui souhaite intégrer ce nouveau système dans Microsoft Copilot, le chatbot développé par Microsoft et lancé début 2023, ainsi que sur WhatsApp.

« Vous avez certainement lu dans la presse que le principal obstacle au déploiement de ChatGPT est la sécurité des données et la conformité avec la RGPD.

En intégrant ChatGPT dans Copilot AI de Microsoft et grâce à Wonder_AI, notre langage propriétaire qui distingue les informations publiques des informations voyageurs sécurisées, nous adressons ces préoccupations de la sécurité de la data.

Wonder_AI tire parti de la puissance conversationnelle du langage naturel de ChatGPT - inégalée sur ce point - pour transformer les demandes des utilisateurs en une syntaxe Wonder_AI déterministe.

Cette syntaxe s'appuie sur le moteur Travel de WonderMiles pour émuler le fonctionnement d’un self-booking tool (SBT) ou d’un outil d’agent
 », ajoute le CEO de WonderMiles.

Lire aussi : TMC : les grandes ambitions de WonderMiles


WonderMiles : le chatbot en phase de test

En parallèle de cette problématique sécuritaire et du travail sur le « packaging » de ce nouvel outil, les équipes de WonderMiles s'attellent aussi à améliorer l'apprentissage de ce bot.

Pour cela, la marketplace a demandé à certaines agences de voyages de lui transmettre la liste de questions les plus fréquentes posées par leurs clients. « L'essentiel de l'exercice, où réside la complexité, est le module d'e-learning destiné à aider le chatbot à comprendre les demandes des utilisateurs.

Nous avons la chance que la modélisation des connaissances dans le domaine du voyage opère dans un univers borné - où l'on a vite parcouru les principaux objets : un voyage, un voyageur, un PNR, un siège, un vol, un train, une distance, un pays, etc. On parle là d'un monde fini, on ne va pas inventer autre chose, comme on pourrait le faire dans le domaine musical par exemple.

Le voyage n'est pas sujet à une explosion combinatoire par rapport à l'inférence des résultats, on peut facilement le conceptualiser
 », précise Moncef Khanfir.

Le bot va donc apprendre progressivement et de manière collaborative à répondre à ce type de questions. Puis, dans un second temps, WonderMiles fera évoluer son outil pour qu'il passe « rapidement du texte à la voix », ajoute le CEO.

Le chatbot apportera des conseils Ă  l'utilisateur

L'application prendra la forme d'un « chat » qui va renseigner l'utilisateur sur tous les détails liés à son voyage.

Numéro de vol, horaires, adresse de hôtel et numéro de réservation, trajet aéroport-hébergement, informations sur les équipements hôteliers... le bot comprend le contexte de la conversation et apporte des conseils à l'utilisateur.

Il va même plus loin dans sa compréhension, puisque dans la même conversation, il est capable de fournir de nouvelles informations à l'utilisateur si celui-ci le lui demande. Par exemple, rajouter une connexion entre son domicile et l'aéroport de départ.

Le bot va alors aller chercher dans le moteur de recherche ferroviaire de WonderMiles, par exemple, pour proposer au client les 3 meilleurs options dont il dispose. L'utilisateur peut alors affiner sa recherche par heure de départ ou tout autre critère, jusqu'à ajouter son choix à la réservation. Le client passe ainsi du bot à l'outil de réservation de WonderMiles.

A l'écran, l'utilisateur retrouvera le bot dans une colonne sur le côté droit. Deux onglets lui permettront de choisir entre une discussion avec l’assistant de voyage ou la mise en relation avec l'agence de voyages. Sur la gauche de l'écran, apparaîtront les résultats de recherche en vue d'une réservation (voir photo ci-dessous).

WonderMiles a aussi élaboré une autre présentation, tel un portail personnalisé, où l'utilisateur disposera d'une vue globale sur ses prochains voyages, avec en même temps, dans un cadre bleu ce nouveau chatbot, un outil de recherche mais aussi des propositions de « Best deals ».

Le bot sera disponible dans toutes les langues qui sont supportées par Chat GPT.

Avec cette nouvelle fonctionnalité, WonderMiles espère bâtir « un service client purement digital pour soulager les agents de voyages et offrir une expérience utilisateur hors du commun aux clients corporate », conclut Moncef Khanfir, avec évidemment davantage de business à la clé.


Moncef Khanfir veut créer un groupe de réflexion autour de l'IA

Pour aller plus loin sur ce thème, Moncef Khanfir aimerait pouvoir créer un groupe de réflexion autour de l'intelligence artificielle, avec l'appui d'Alexandre Lebrun - le fondateur de la start-up Nabla -, baptisé « Travel Artificial Intelligence Society ».

« Des experts seront à nos côtés pour le lancer et pour aider l'industrie du voyage à avoir davantage de recul sur la question.

Ce que je trouve intéressant, c'est d'amener des sujets de recherche, conceptuels, à quelque chose de pratique dans une industrie. C'est ce cheminement qui m'intéresse.

Ce n'est pas un groupe destiné à créer du business, il est ouvert aux passionnés qui sont là pour la beauté de la science. Nous avons les experts, nous savons comment l'animer, maintenant il faut se lancer, s'accorder et définir les thèmes, l'agenda, etc.
 ».

Le but ? Accoucher de quelque chose de concret, ne pas se contenter de parler de concepts, afin de faciliter l'accès à l'information sur l'IA pour les entreprises.

De nouvelles compagnies aériennes pour WonderMiles

Parmi les autres nouveautés de cette année 2024, WonderMiles intégrera dans son outil, courant mars, de nouvelles compagnies aériennes, notamment celles du Groupe IAG (British Airways, Iberia, Vueling, Aer Lingus), American Airlines ou encore Emirates.

Devraient suivre également « Tap Portugal, Qatar Airways, United Airlines et Delta Airlines, commente Moncef Khanfir, notamment parce que nous nous intéressons beaucoup au marché américain ».

Si le projet d'ouvrir un bureau aux États-Unis n'est pas encore abouti, en revanche, le bureau italien de WonderMiles devrait l'être très prochainement. « C'est en cours de mise en œuvre et acté à 99% », ajoute-t-il prudemment.

Pour rappel, la marketplace travaille avec deux des plus gros réseaux de distribution en Italie, que sont ACI Blueteam et Welcome Travel Group (Alpitour World et Costa Crociere), plus gros encore que l'est le GIE ASHA en France.

WonderMiles a d'ailleurs dans sa base l'offre de Trenitalia et Italo Treno, et a intégré le mode de paiement de Viva.com pour le marché italien. « En nous installant là-bas, nous voulons vraiment aller exploiter ce marché et être présent sur le terrain pour convertir un maximum d’agents de voyages à notre solution », ajoute Moncef Khanfir.

En parallèle, WonderMiles vient de procéder à une levée de fonds, dont le montant ne sera pas communiqué.


Lu 3137 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la mĂŞme rubrique :
< >

Vendredi 21 Juin 2024 - 00:05 Corsair : un modèle à revoir ? 🔑









































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias