TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





Le caviste Nicolas se lance dans l'oenotourisme

En partenariat avec Wine Passport


Rédigé par Juliette Pic le Mardi 7 Novembre 2017

Dans l’optique de fidéliser sa clientèle et de changer son image, Nicolas se lance dans le tourisme vinicole. C’est l’agence de voyages en ligne Wine Passport qui se charge de produire les séjours. Un choix marketing payant pour le caviste qui a déjà prévu d'augmenter le nombre de week-ends.



La Maison de Venoge en Champagne est l'un des 6 séjours proposés par le caviste Nicolas - DR : Wine Passport
La Maison de Venoge en Champagne est l'un des 6 séjours proposés par le caviste Nicolas - DR : Wine Passport
Depuis un mois, le caviste Nicolas a lancé ses propres séjours vinicoles.

L’entreprise propose 6 week-ends dans des domaines distribués par la marque.

« C’est la première brique à l’édifice, explique Lionel Manteau, directeur du pôle clients chez Nicolas. Nous souhaitons développer une offre globale autour du vin » et développer différentes propositions loisirs ou ateliers, annexe à la vente. Sa première proposition : des week-ends à la carte dans des châteaux.

Il faut dire que l’œnotourisme a de plus en plus de succès (voir notre encadré) et qu’avec ses deux siècles d'existence et son implantation sur le territoire, Nicolas est bien placé pour surfer sur la vague et essayer de capter les touristes de la niche, dont 58% sont français.

Nicolas a proposé à des domaines qu’il distribue de longue date de s’associer au projet. Parmi eux, quelques dizaines à peine ont potentiellement la surface suffisante et la capacité logistique pour faire des visites sur rendez-vous. Certains ont refusé d’être disponible à volonté des voyageurs.

Ils sont donc 6 domaines – un chiffre qui passera à 8 mi-novembre 2017 et augmenter encore d’ici Noël.

« Aucun partenariat commercial n’a été passé avec eux » nous assure Nicolas.

Le tourisme étant un métier (« et ça n’est pas le nôtre » ajoute Lionel Manteau) Nicolas s’est adjoint le service de l'agence en ligne Wine Passport pour monter un partenariat. L’immatriculation chez Atout France n’est donc pas nécessaire, puisque Wine Passport est déjà en règle depuis sa création en 2013.

Wine Passport créateur et distributeur des séjours Nicolas

Wine Passport a été contacté en été 2016 par Nicolas pour mettre en place le projet. Chacun son rôle : à Nicolas l’image, le marketing et la communication, à Wine Passport l’expertise tourisme.

L’agence imagine et produit les voyages à partir des domaines que Nicolas sélectionne. « Nous cherchons des propositions exclusives, explique l’agence, comme en Champagne, par exemple, où la Maison de Venoge propose de visiter des caves habituellement interdites au public, ou la dégustation directement à la barrique au Château Lestage dans le Médoc ».

Wine Passport complète ensuite l’offre avec l’hébergement en chambre d’hôtes ou sur le domaine, la restauration et les demandes diverses sur mesure (promenade à vélo ou en barque…). Le tout pour un prix entrée de gamme entre 110 et 220€, sur une base de 2 personnes.

Le bon est valable un an, libre aux voyageurs de l’utiliser quand ils le souhaitent. Mais le domaine, lui, doit être prêt à les recevoir à tout moment, le client est roi.

Par la suite, le client pourra acheter dans son magasin Nicolas les bouteilles qu’il aura dégustées, avec une réduction de 15%... Une pratique qui s’ajoute, plus qu’elle ne remplace, à l’achat de bouteilles sur place, qui reste un grand classique et une source de revenue non négligeable pour les châteaux.

Et le rôle de Nicolas ? « Nous orientons la clientèle via des dispositifs magasins, des leaflets par exemple, et les voyages sont disponibles en ligne ».

La marque prend au passage un pourcentage des ventes, mais aucun chiffre ne nous a été communiqué.

Captation, fidélisation et image

Pour autant, ce n’est pas là qu’est l’intérêt de Nicolas. « On aurait pu faire de la box, mais nous ne cherchons pas à faire du bénéfice. Certes, nous ne sommes pas des philanthropes mais l’objectif c’est d’abord d’offrir une expérience globale ».

Pour Nicolas, l’œnotourisme est un prétexte comme un autre, un choix marketing plutôt judicieux pour attirer la clientèle et diversifier son offre.

Sur internet, les week-ends servent à capter de nouveaux clients, « venus sur le site simplement pour avoir une adresse de magasin ». Le site de la marque pèse entre 150 et 300 000 visiteurs uniques par mois, autant de potentiels clients que la marque espère bien capter via l’offre touristique.

C’est aussi un bon levier de fidélisation et une bonne manière d’assurer à l'enseigne une image dynamique et qualitative. Par le biais du tourisme vinicole, elle souhaite améliorer son image souvent liée à la grande distribution, et fidéliser une clientèle avec des offres spécifiques. « Nous souhaitons différencier la marque. Grâce à notre notoriété et nos surfaces de vente, on nous ouvre des portes que d’autres ne peuvent pas ouvrir ».

Des portes qui s’ouvrent et des offres sur-mesure qui sont aussi une manne pour l’agence Wine Passport, peu connue pour le moment mais pour qui ce partenariat pourrait bien être un coup de boost non négligeable.

Il est encore trop tôt pour avoir les premiers retours, les ventes ayant débuté fin septembre. Cependant en une semaine, 5 séjours avaient déjà été vendus.

Le tourisme vinicole a le vent en poupe !

Les visites de caves à futs sont de plus en plus demandées - DR Wine Passport
Les visites de caves à futs sont de plus en plus demandées - DR Wine Passport
Selon Atout France, l’œnologie a attiré 10 millions de touristes en 2016, soit 5.2 milliards d’euros de dépenses globales.

Les grandes destinations vinicoles françaises sont de plus en plus sollicitées et un tiers des touristes citent le vin et la gastronomie comme principales motivations.

Dans ce contexte, le Quai d'Orsay et Atout France souhaitent développer le secteur.

Le ministère a mis en place un site promotionnel, www.visitfrenchwine.com en direction notamment du public étrangers représentant 48% des visiteurs.

En 2009, l’agence de développement touristique a créé un label « Vignobles & Découvertes » , attribué pour une durée de 3 ans par elle et le Conseil Supérieur de l’Oenotourisme.

Elle propose aussi une série de vidéos visant à former les professionnels souhaitant se lancer dans le secteur.

Enfin, un cluster oenotourisme réunissant des institutionnels et des professionnels français promeut le secteur autour de la biennale « destination vignobles »

Lu 3747 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com