TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Olivia Grégoire : une secrétaire d'Etat au Tourisme attendue... au tournant ! 🔑

Pénurie, revalorisation des métiers... les dossiers sont nombreux pour Olivia Grégoire


Habemus Minister ! Le monde du tourisme s'est réveillé un peu moins seul, ce lundi matin, après un dur week-end marqué par les grèves dans les aéroports et les annulations par dizaines. Olivia Grégoire a été nommée secrétaire d'Etat chargée des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme. A peine nommée, l'ex-porte-parole du gouvernement est attendue de pied ferme par les professionnels sur de nombreux dossiers...


Rédigé par le Lundi 4 Juillet 2022

Pénurie, revalorisation des métiers... les dossiers sont nombreux pour Olivia Grégoire, la nouvelle secrétaire d'Etat en charge du Tourisme - Compte Twitter @BrunoLeMaire
Pénurie, revalorisation des métiers... les dossiers sont nombreux pour Olivia Grégoire, la nouvelle secrétaire d'Etat en charge du Tourisme - Compte Twitter @BrunoLeMaire
Le secteur aura attendu de nombreuses semaines, avant de voir la Première ministre se pencher sur le secteur.

Ce lundi 4 juillet 2022, de la fumée blanche a été aperçue au-dessus de Matignon : le remaniement ministériel a accouché d'une nouvelle composition en général et d'un nouveau nom en particulier, afin de prendre en charge les destinées d'une industrie touristiques qui fait face à de nombreuses problématiques, plus ou moins urgentes.

Olivia Grégoire a été nommée secrétaire d'Etat chargée des Petites et moyennes entreprises, du Commerce, de l’Artisanat et du Tourisme.

L'ancienne porte-parole du gouvernement, est désormais rattachée au ministre de l'Economie, comme nous vous l'annoncions le 2 juin dernier.

Si la nomination est tardive, la nouvelle venue n'aura pas vraiment le temps de trouver ses marques, au regard des enjeux qui l'attendent.

Olivia Grégoire est attendue, notamment sur les grèves et les annulations dans l'aérien, à l'approche des départs pour les grandes vacances.


Simon Thirot (UNAT) : "femme de dossier, pragmatique, une bosseuse..."

"A l'UNAT, j'ai souvent eu à faire aux équipes d'Olivia Grégoire, mais aussi avec elle, quand elle était en charge du secrétariat d'Etat de l'Economie Sociale et Solidaire.

Nous avons été globalement très satisfaits de son travail durant cette période.

J'ai en mémoire les aides économiques et l'accessibilité des aides pour les associations, Olivia Grégoire n'a rien lâché et s'est battue.

Elle a la volonté de bien comprendre le secteur qui est désormais le sien.

Si elle souhaite obtenir quelque chose, elle s'en donne les moyens.

C'est une femme de dossiers, avec qui il est facile d'avoir des échanges, car elle est très pragmatique. C'est plutôt intéressant pour le secteur qu'elle soit désormais au Tourisme.

Les échanges avec Olivia Grégoire sont faciles. A l'époque du secrétariat d'Etat de l'Economie sociale et solidaire, elle avait un très bon cabinet. C'est une femme qui aime trouver des solutions.

Tout d'abord, nous allons lui faire remonter l'étau du remboursement des PGE, prêts qui se resserrent sur les adhérents de l'UNAT. Les acteurs ont la nécessité de garder des capacités d'investissement.

Nous n'avons pas vraiment de risques de liquidation, mais plutôt peur que les entreprises ne puissent pendant 4 ans, rien faire d'autre que de rembourser.

Il y a aussi le sujet de l'inflation, pour essayer en sortie de crise que la hausse généralisée des prix ne conduise pas à l'éviction de publics et à un moindre accès aux vacances. Les vacances doivent rester accessibles aux Français.

Nous aimerions qu'il y ait une campagne médiatique sur les métiers du tourisme et vite ! Nous entendons parler de septembre ou octobre, si tel est le cas, ce serait dommageable, car le gouvernement et l'industrie auront loupé la saison la plus importante.

Pour finir, nous attendons qu'elle puisse rapidement signer le décret relatif au
classement Atout France des auberges de jeunesse."

Valérie Boned : "Il y a de nombreux sujets que nous allons aborder..."

"Nous sommes satisfaits d'avoir un interlocuteur identifié.

Après sur la personnalité en elle-même, je n'ai pas de réaction, mais nous tenons aux EDV, à saluer le travail effectué par Jean-Baptiste Lemoyne. Nous allons prendre rapidement contact avec le cabinet en place.

Il y a de nombreux sujets que nous allons aborder avec ses équipes, par exemple qu'il serait nécessaire de renforcer les effectifs dans les aéroports, là où l'Etat a la main, comme aux douanes ou aux passages aux frontières.

Nous aimerions faire un point sur l'accompagnement des entreprises par la suite, sans oublier la
problématique des PGE et voir si un étalement du remboursement est possible.

Concernant le plan de communication des métiers du tourisme, promis par le gouvernement, nous avons fait savoir que nous aurions aimé que cette campagne ait lieu plus tôt.

Ce n'est pas le cas, et le projet ne nous parait pas abandonné. Mais une de nos demandes consistera à savoir quand cette campagne de communication sur les métiers sera prête.
"

Jean-Pierre Nadir : "le tourisme ne va pas réussir à exister dans le contexte actuel"

"Avoir un ministre dédié est à la fois une reconnaissance et une porte ouverte directement auprès du pouvoir. Ce ne sera pas le cas avec Olivia Grégoire, qui se retrouve avec différentes affectations.

Le choix a été fait d'un gouvernement resserré pour aller au combat et surtout négocier au Parlement les projets de loi, ils iront se battre sur les sujets principaux et malheureusement, le tourisme n'en sera pas.

La priorité sera donnée au pouvoir d'achat, la dette et l'énergie. Je crains que notre industrie ne réussisse pas à exister dans un tel contexte. Notre secteur n'est jamais considéré comme un objet principal, mais plutôt comme un sujet d'appoint en France.

Nous devons jouer les coûts gagnants, donc de la croissance économique liée au tourisme.

Elle connait très bien le digital et le durable. Sur ce dernier point elle a une sensibilité ancienne sur le sujet. Sur le tourisme responsable son profil est intéressant.

Au regard du mien, je ne peux qu'être satisfait de voir quelqu'un qui parle fort et direct (rires, ndlr).

Nous sommes plutôt dans une logique d'extinction des incendies sociaux, plutôt que dans celle de donner du souffle à la Société. Les deux thématiques les plus importantes seront de libérer l'emploi, avec notamment la formation. Sur ce point elle est légitime.

La 2e chose est de faire en sorte que les services publics (SNCF) et privés (aéroports) fonctionnent correctement.

Au sujet des salaires, une mesure qui pourrait être promulguée rapidement est celle de la défiscalisation des pourboires versés en carte bancaire. Alors que plus personne n'a de monnaie, le pourboire a disparu et dans le même temps, le pouvoir d'achat baisse. C'est un peu du bon sens.

Nous pourrions aussi mettre en place les chèques emplois service dans le tourisme.

La transition tourisme est un vrai sujet pour un ministre du Tourisme, qui devra bâtir une politique pour les 10 ans à venir, ce qui n'est pas le cas actuellement.
"

Adriana Minchella : "Il est urgent que nos ministres se penchent sur les aéroports et les grèves"

"Quand je vois la cacophonie de ce week-end dans le ciel français, notre nouvelle secrétaire d'Etat au Tourisme et le ministre en charge du Transport, va devoir gérer un des premiers dossiers de son ministère. Ce sera très compliqué avec des clients qui ont du faire face à des annulations de vol en cascade, et des milliers de bagages perdus !

Il faut se rendre à l’évidence : à partir de la semaine prochaine, cela va devenir encore plus compliqué, avec des grèves annoncées, un manque de personnel et les problèmes de contrôle.

Le week-end dernier n'était rien en rapport de ce qui nous attend et des difficultés que nous devrons affronter pour acheminer nos clients dans les meilleures conditions.

Il est urgent que nos politiques, nos ministres, se penchent sur le sujet. Surtout qu'en plus des pénuries de personnel dans les aéroports et pour le passage aux frontières, les contrôles se densifient, ce qui complique un peu plus les choses, avec du personnel qui fait parfois du zèle.
"

René-Marc Chikli : "Olivia Grégoire doit monter au créneau concernant l'aérien"

"Cette nomination est une bonne chose, déjà sur la forme.

Dès la composition du nouveau gouvernement, Olivia Grégoire a été citée la 1ère. Le tourisme n'est pas oublié,
il est en 1ère ligne, c'est une bonne chose.

Il y a une prise en considération de notre industrie.

La majorité de nos discussions avec l'actuel gouvernement concerne Bercy, sur la fin des aides, la poursuite de certaines. Maintenant nous allons aborder la dimension transport, au regard de ce qu'il se passe.

Nous sommes sur un été incertain et durant lequel nous allons connaître des difficultés.

Elle doit monter en première ligne, sur les sujets des compagnies aériennes et de l'absence de coordination avec les acteurs du tourisme, sur les grèves, la police aux frontières et les contrôles.

Clément Beaune (secrétariat d'Etat aux Transports, ndlr) et Olivia Grégoire seront sollicités.

Concernant les aides, nous lui en toucherons deux mots, aussi bien sur les PGE et des dossiers bloqués qui n'avancent pas sur les coûts fixes. Après il est rare que nous ayons déjà deux sujets à évoquer avec un ministre nouvellement nommé.

Romain Pommier Publié par Romain Pommier Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Romain Pommier
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4042 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias