TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Polynésie : Les JO 2024 effraient-ils les voyageurs ? 🔑

Pour la 1ère fois les hôtels de Polynésie proposent des promos en juillet


Ce devait être une première historique, voire même un tremplin pour l'économie et le tourisme, des outre-mer. Fin juillet 2024, la Polynésie française servira de décor majestueux à l'épreuve de surf des JO 2024. Un évènement qui pourrait ne pas avoir l'impact souhaité, du moins dans un premier temps. A quelques semaines des premières épreuves, les hôtels sont loin, très loin de faire le plein, d'après Hélion de Villeneuve, le directeur général d'Austral Lagons.


Rédigé par le Lundi 29 Avril 2024

Pour la 1ère fois les hôtels de Polynésie proposent des promos en juillet à cause des JO 2024 - Depositphotos @mvaligursky
Pour la 1ère fois les hôtels de Polynésie proposent des promos en juillet à cause des JO 2024 - Depositphotos @mvaligursky
La France n'est pas seulement une terre de foot ou de cyclisme, elle est aussi une nation forte du surf mondial.

Au large des côtes de notre pays, des rouleaux mythiques attirent les surfeurs du monde entier. Alors que Paris ne pouvait pas, logiquement, accueillir cette épreuve sportive, 5 sites emblématiques étaient candidats, dont Biarritz, La Torche, Hossegor-Capbreton-Seignosse, Lacanau et enfin Tahiti.

Teahupo'o a finalement été choisi, pour sa vague emblématique et terreur mondiale, mais aussi pour marquer l'histoire de ces JO 2024.

Pour la première fois, le plus grand évènement mondial se tiendra en partie sur une île des outre-mer, mais aussi dans un village de presque 1 500 habitants.

"C'est avec une fierté particulière que la Polynésie Française, la France du Pacifique, prendra part à cette aventure extraordinaire en accueillant une épreuve des Jeux Olympiques.

Pour la première fois de l’histoire, grâce à Tahiti et à sa mythique vague de Teahupo’o, les Outre-mer sont associés au plus grand, au plus prestigieux des évènements sportifs internationaux,
" s'est félicité Éric Spitz, Haut-commissaire de la République en Polynésie française.

La fierté n'est sans doute pas à remettre en question, par contre le coup de boost pour le tourisme ne se fait pas encore ressentir.


Polynésie : "Le mois de juillet n'est pas bien engagé"

C'est du moins le ressenti d'Hélion de Villeneuve, le directeur général d'Austral Lagons.

"Globalement, sur l'ensemble de nos destinations, nous sommes en croissance.

La seule destination à être un peu à la traine, c'est la Polynésie française. Depuis le début de l'année, avec l'incidence des Jeux olympiques, nous constatons un fléchissement dans les réservations.

Le mois de juillet n'est pas bien engagé.

Pour la première fois, nous ne faisons pas le plein sur ce mois, alors que c'est la très très haute saison,
" explique le patron du tour-opérateur.

Avec des taux de remplissage en net retrait, allant jusqu'à - 60%, les hôteliers ont du pour la première fois... faire des rabais.

A lire : JO 2024 en Polynésie : quel impact sur le tourisme ?🔑

Contrairement à la saison estivale 2023, où Austral Lagons faisait face à un problème de disponibilité de chambres, cette année le spécialiste a du stock et compte bien le faire savoir aux agences de voyages.

"Aujourd'hui, les hôteliers de Tahiti, de Morea, de Bora Bora ont lancé beaucoup de promotions. Nous avons la possibilité d'aller dans la chaîne Pearl Resorts avec des réductions jusqu'à moins 25%, pareil pour Sofitel.

Nous avons encore de la capacité sur le mois de juillet, ceux qui veulent faire des ventes de dernière minute, c'est le moment.

C'est la première fois, depuis que je travaille sur la destination, que nous avons des réductions sur cette période,
" affirme mĂŞme HĂ©lion de Villeneuve.

Polynésie : Les Jeux olympiques sont la seule explication ?

Les Jeux olympiques ont eu un effet repoussoir.

Les voyageurs s'attendaient à voir les prix grimper et les hôtels se remplir en quelques jours seulement, en raison des supporters et délégations attendus. Il n'en est pas, les spectateurs seront sans doute peu nombreux, puisque les épreuves ne seront pas visibles depuis la côte.

Ce n'est pas tout.

"Le manque de disponibilité de l'année dernière a découragé un certain nombre de distributeurs qui, du coup, ont pensé que sur 2024, la problématique serait la même.

Ils ont donc basculé sur d'autres destinations.

Le deuxième élément, il faut quand même avouer que désormais, toutes les destinations ont rouvert, la concurrence vis-à-vis de la Polynésie est beaucoup plus dure,
" poursuit le directeur général d'Austral Lagons.

L'envolée des prix n'a pas joué en la faveur d'une destination qui se retrouve en concurrence avec d'autres paradis terrestres.

Et la dernière explication à cette désaffection : les élections aux Etats-Unis.

Le 5 novembre 2024, les Américains seront appelés à voter pour le 47e président des USA. Une échéance importante qui aura un effet tétanisant pour une partie de la population préférant éviter les dépenses importantes et les voyages au long cours.

"Le marché américain est en fort recul. Dans le cadre des années électorales, les Américains voyagent moins.

Du coup, aujourd'hui, les hôtels de luxe, qui avaient une importante clientèle américaine qui ne vient pas, se retrouvent avec du stock sur les bras,
" analyse le professionnel.

Polynésie : "nous sommes très loin du tourisme de masse"

Si les lits sont anormalement nombreux sur le marché, l'autre crainte des voyageurs reste que la destination soit noyée sous des hordes de touristes.

"En Polynésie française, nous sommes très, très, très loin du tourisme de masse.

Nous avons chaque année 200 000 touristes qui se rendent en Polynésie. Un chiffre qu'il faut répartir sur les cinq archipels, pour un territoire grand comme l'Europe.

Je rappelle qu'une ville comme Venise reçoit 200 000 touristes en deux jours,
" recontextualise le tour-opérateur.

Alors que sa destination phare et de coeur est en recul, les autres pays dans le catalogue d'Austral Lagons se portent bien, voire même très bien.

L'année 2023 a été celle de tous les records. Elle pourrait bien ne pas rester très longtemps historique.

"Nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 72 millions d'euros, en 2023, contre 56 millions en 2019, le précédent exercice de référence. Pour le moment, sur 2024, nous avons déjà engrangé 60 millions d'euros.

Nous sommes en avance de 12%, par rapport Ă  2023,
" se félicite Hélion de Villeneuve.

Pour l'année en cours, les comptes de l'entreprise devraient atterrir autour des 75 millions d'euros.

Et le ralentissement de l'activité observé depuis janvier 2024 ne devrait pas changer énormément de chose. L'année sera bonne. Dans le classement des meilleures ventes nous retrouvons : La Tanzanie.

Austral Lagons : année record, tendance des ventes, nouvelle destination et nouveau site !

"Nous avons fait une année extraordinaire sur la Tanzanie. Les safaris fonctionnent très très bien.

Nous sommes vraiment très contents.

On voit que les Seychelles repartent également à la hausse. Les Maldives, qui avaient un peu plus souffert l'année dernière, affichent une belle dynamique.

Nos résultats sur l'île Maurice sont également très encourageants.
"

Une fois les bons points distribués, le patron de TO veut regarder devant.

A lire : Austral Lagons : quatre nouvelles brochures et des réservations au beau fixe

L'année 2023 a été doublement symbolique, avec le meilleur résultat de l'histoire de l'entreprise et aussi un fort recrutement de commerciaux B2B.

"Nous continuons à étoffer notre équipe. Nous venons de recruter un commercial dans la région Rhône-Alpes, autour de Lyon, qui doit arriver mi-mai.

Et nous allons, très prochainement, avoir également un nouveau commercial dans l'Est de la France.


Cette équipe renforcée doit nous permettra d'être encore plus proche de nos agences. Nous avions eu, fin 2023, des petits problèmes en résa, de disponibilité et d'accessibilité aux stocks, donc désormais, nous n'avons plus d'attente aux standards.

Et nous allons avoir, d'ici peu la sortie de notre nouveau site Internet. Il permet de faire quasiment du sur-mesure sur l'ensemble de nos destinations,
" s'enthousiasme le directeur général d'Austral Lagons.

La plateforme sera disponible courant mai ou début juin.

Et comme une nouveauté n'arrive pas seule, le TO dévoilera la nouvelle destination de son portefeuille lors de l'IFTM Top Resa. Le rendez-vous est pris.


Lu 2854 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias