TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone



Sophie Cluzel : "85 M€ alloués à l’emploi direct des personnes en situation de handicap"

Interview de Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées



Pour faire face à l’épidémie de Covid-19, le Gouvernement a mis en place dès le début de la crise, des mesures de soutien aux entreprises. Présenté en septembre 2020, le plan « France Relance » comprend des mesures axées sur la sauvegarde de l’emploi, les jeunes, le handicap et la formation professionnelle. Entretien avec Sophie Cluzel, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées.


Rédigé par le Lundi 26 Juillet 2021

"Dans le plan France relance, 15 M€ sont dédiés à l’accompagnement, dans le recrutement et le maintien en poste des personnes en situation de handicap", précise Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées - DR : Granier Cluzel Sophie
"Dans le plan France relance, 15 M€ sont dédiés à l’accompagnement, dans le recrutement et le maintien en poste des personnes en situation de handicap", précise Sophie Cluzel, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées - DR : Granier Cluzel Sophie
TourMaG.com - Avec la crise de la Covid-19, quelles sont les ambitions du Gouvernement en termes d’emploi ?

Sophie Cluzel :
Elles sont très grandes, avec une mobilisation pleine et entière depuis 4 ans. Et notamment depuis la crise sanitaire.

En ce qui concerne l’emploi des personnes en situation de handicap, la loi Liberté de choisir son avenir professionnel a été déterminante.

Pour rappel, l'obligation d’emploi de 6% de salariés en situation de handicap est imposée depuis 1987. Aujourd’hui, tous secteurs privés confondus, nous sommes à 3,8%, avec des variations très importantes.

Pendant la crise sanitaire, nous avons mobilisé les signataires du Manifeste inclusion, 140 entreprises qui se sont engagées depuis 2 ans à changer la donne sur l’emploi des personnes en situation de handicap et pas que, dans une dynamique RSE, avec dix critères très simples : de l’accueil des collégiens en situation de handicap pour les classes de 3e, au numérique accessible, en passant par l’apprentissage…

Nous avons entretenu le dialogue social avec les organisations syndicales et patronales tout au long de la crise et mobilisé les référents handicap. Une entreprise de plus de 250 salariés doit avoir un référent handicap.

Nous avons actionné tous les leviers de l’apprentissage, en passant par ces référents handicap.

Cela a porté ses fruits, le taux de chômage des personnes en situation de handicap a baissé, avec 470 000 demandeurs d’emploi, contre plus de 500 000 auparavant.

Les contrats d’apprentissage ont fortement augmenté, en hausse de 70%, avec 6 000 apprentis en situation de handicap.

Les aides à l’emploi ont fonctionné. Les personnes handicapées n’ont pas été les variables d’ajustement pendant cette crise économique et sanitaire.

"Budget de 85 M€ alloué à l’emploi direct"

TourMaG.com - Quelles sont les mesures liées à l’emploi prévues par le plan France Relance ?

S. C. :
Un budget de 85 millions d’euros est alloué à l’emploi direct.

Parmi les mesures proposées, l’aide de 4 000€ pour les CDD de plus de 3 mois ou CDI est prorogée jusqu’au 31 décembre 2021. Selon les derniers chiffres, plus de 15 000 contrats ont été signés, dont plus de 60% en CDI.

Il n’y a pas d’effet d’aubaine sur les grands groupes, majoritairement, ce sont des TPE/PME qui en ont bénéficié.

TourMaG.com - Et concernant la formation ?

S.C. :
Des aides financières à l’embauche d’apprentis, avec l’attribution d’une enveloppe entre 5 000 et 8 000€ selon l’âge, sont prorogées jusqu’au 31 décembre 2021.

C’est une réussite, puisque le nombre d’apprentis en situation de handicap a augmenté de 70%.

Déploiement national des « Ambassadeurs de l’accessibilité »

TourMaG.com - Quid du maintien dans l'emploi des personnes en situation de handicap ?

S.C. :
Dans le plan France relance, 15 millions d’euros sont dédiés à l’accompagnement, dans le recrutement et le maintien en poste des personnes en situation de handicap, avec notamment le déploiement des plateformes « Emploi accompagné ».

Aujourd’hui, près de 4 000 personnes, souffrant de troubles psychiques, cognitifs ou physiques, bénéficient de cet accompagnement gratuit et pérenne.

C’est un vrai levier d’entrée dans l’emploi, puisqu’au bout de 6 mois, la majorité des salariés accompagnés sont en emploi durable, en CDD ou CDI.

C’est aussi un vrai levier pour le maintien dans l’emploi, pour éviter les licenciements ou la désinsertion professionnelle. Ce suivi sur-mesure s’inscrit dans la durée, et étend son maillage territorial.

TourMaG.com - Quel est l’impact pour l’industrie du tourisme ?

S. C. :
L’industrie du tourisme a été extrêmement sécurisée par les aides déployées par l’Etat, que ce soit le chômage partiel ou le plan France relance.

Des groupes touristiques, comme Pierre & Vacances-Center Parcs ont l’habitude d’embaucher et d’accompagner des travailleurs en situation de handicap.

Des aides supplémentaires ont été déployées par l’Agefiph pour soutenir les travailleurs indépendants en situation de handicap. L’hôtellerie-restauration compte de nombreux travailleurs indépendants. Une aide financière de 1 500 euros et un diagnostic de soutien à la sortie de crise est proposé.

Parallèlement, nous avons développé Destination pour tous, un vrai label pour l’accessibilité du tourisme.

Nous accompagnons les collectivités qui veulent se lancer dans cette labellisation Destination pour tous, pour en faire, aussi, une force commerciale.

Au-delà des personnes à mobilité réduite, cela sert les personnes âgées, les familles. La mise en accessibilité universelle, c’est du gagnant-gagnant pour tous.

TourMaG.com - D’ailleurs, le Gouvernement accompagne la mise en accessibilité des sites d’accueil...

S. C. :
Nous accompagnons également la sortie de crise du tourisme, avec le lancement le mois dernier des ambassadeurs d’accessibilité.

Il s’agit d’une mission d’engagement pour des jeunes, recrutés en service civique, c’est aussi un accompagnement des collectivités locales pour améliorer leur mise en accessibilité des établissements recevant du public.

Déployé à partir de septembre 2021, le dispositif permettra à ces jeunes ambassadeurs de référencer ce qui existe déjà en termes d’accompagnement financier proposé par les collectivités et les moyens de se mettre en accessibilité.

L’objectif est d’implémenter une base de données, afin de connaître ce qui est accessible pour pouvoir se projeter sur un parcours, quand on est entravé dans sa circulation.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5090 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par viredepse le 27/07/2021 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, il y a vraiment, quoiqu'en dise Madame la ministre, encore énormément de progrès à faire dans les entreprises du voyage que je connais bien... Encore combien de patrons effrayés par le handicap et combien de collègues qui se moquent des personnes en situation de handicap...Beaucoup trop, comme dans notre société. Même si , depuis Monsieur Jacques Chirac, des pas de géants ont été faits, par la contrainte. Je pense que tout le monde devrait se dire que le handicap peut lui tomber dessus et que personne, jamais, n'est à l'abri. L'éducation nationale, elle, fait tout pour que les élèves en situation de handicap bénéficient de l'inclusion. Hélas, sauf erreur de ma part, dès qu'une personne en situation de handicap fait ses 1ers pas d'adulte, soit à la fac soit au boulot, cela devient souvent un parcours du combattant...Et contre la bêtise, en entreprise, on ne peut pas faire grand chose...

2.Posté par Louna le 31/07/2021 17:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Effectivement, il reste de gros progrès à faire au niveau de l'inclusion en entreprises !
C'est pourquoi un changement des mentalités demeure urgent auprès des employeurs et employés afin de changer le regard sur les différences qui peuvent un jour nous affecter ...le plus compliqué affecte les handicaps invisibles dont celui des personnes psychiquement affectées et souvent rejetées...l'école au sens large a fait de nombreux efforts même si ce n'est jamais suffisant mais le bât blesse dès l'accés au monde pro...
Gardons espoir et confiance en des jours meilleurs pour nos proches fragilisés sous l'impulsion d'actions politiques porteuses de sens et grâce aux associations qui font un travail formidable de pédagogie et soutien sur le terrain...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias