TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Voyages d'affaires : "la norme NDC est une opportunité"

The Global Business Travel Association (GBTA)


Rédigé par Caroline Lelievre le Lundi 12 Février 2018

Depuis sa création en France en 2012, l’antenne GBTA France cherche à informer ses membres sur les problématiques des acheteurs et prestataires du Travel and MICE. En 2018, les gros dossiers à suivre concerneront la norme NDC et RGPD. Le point avec Stéphane Vallageas, président de l’association.



Stéphane Vallageas, président de l'antenne française de l’association GBTA. -CL
Stéphane Vallageas, président de l'antenne française de l’association GBTA. -CL
TourMaG.com - Comment se porte l’association GBTA ?

Stéphane Vallageas : L’antenne française de l'Association Mondiale du Voyage d’Affaires ou Global Business Travel Association (GBTA) compte aujourd’hui près de 170 membres, acteurs du voyage d’affaires et du MICE. La problématique des achteurs est primordiale pour nous. Aujourd’hui, 47% de nos membres sont des acheteurs, 53% des prestataires. On souhaite accueillir plus d’acheteurs.

Créée aux États-Unis, l’association rayonne à l’internationale où elle regroupe 9 000 membres.

Le réseau d’experts du voyage d’affaires et du MICE a pour vocation de contribuer aux réflexions et construire l’avenir du Business Travel et du MICE en organisant plusieurs événements : les ateliers Carrefour des experts Travel & MICE, des déjeuners d’acheteurs et une master class annuelle.

Nous sommes organisés en trois commissions : MICE, académie et Innovation et Veille technologique. On essaie de promouvoir le MICE, qui manque de visibilité. Sur les événements on cherche à créer un équilibre entre les questions MICE et Travel.

Au sein des commissions, nous travaillons sur les problématiques rencontrées par les acheteurs. II ne s’agit pas de lobbying, mais d’information. Nous avons d’ailleurs une importante base documentaire mondiale (études, livres blancs, etc…).

TourMaG.com - Quels seront les dossiers chauds de l’année 2018 ?

Stéphane Vallageas :
Nous allons continuer à suivre le dossier sur la norme NDC, qui va amener un changement dans le paysage de la réservation aérienne.

Cela va nous offrir de nouvelles opportunités, notamment celle de pouvoir booker en ligne via des TMC des services, des frais ancillaires qui aujourd’hui ne sont proposés que sur les sites des compagnies aériennes.

On change de modèle de distribution, les mêmes services pourront être proposés via les canaux directs ou indirects. Les acheteurs se posent la question de l’impact en termes de coûts.

La norme NDC, je pense que c’est une opportunité. Elle va permettre à l’acheteur d’avoir une meilleure visibilité sur les coûts et de meilleures négociations avec les compagnies.

Aujourd’hui, les acheteurs ont la visibilité sur la partie Travel mais pas sur la partie dépense. Demain, la stratégie des entreprises est d’avoir cette visibilité totale sur la partie dépense, rapprocher les Travel et Expenses (T&E).

Autre dossier important, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) qui entre en vigueur le 25 mai 2018. C’est très proche, beaucoup d’entreprises n’ont pas mesuré aujourd’hui l’ampleur de la tâche.

Nous sommes dans le flou, et nous n'arrivons pas à appréhender l’impact de cette mesure. De même, rien n'est bien défini, qu’est-ce qu’une donnée personnelle ? Et puis il y a la cascade de la sous-traitance. On ne sait pas toujours jusqu’où va la collecte de données et où sont-elles stockées. Que mettre en place ? Avec qui ? C’est à ce niveau que les entreprises sont un peu perdues.

Dans le cadre de l'information délivrée à nos adhérents, un atelier sera prochainement dédié au RGPD.

TourMaG.com - Quel bilan tirer de l’année écoulée sur le marché français du Travel et du MICE ?

Stéphane Vallageas : Pour le MICE, c’est difficile de se prononcer, car la dépense n’est pas véritablement agrégée. C’est très difficile d’avoir des indicateurs sur le MICE.

Nous pouvons imaginer que la reprise économique va générer une plus grande confiance des investisseurs et des entreprises dans l’avenir, et ainsi que les budgets du MICE vont repartir à la hausse.

Sur le Travel, même chose. Le voyage d’affaires, en 2017, a enregistré une progression de 3,5%, cela devrait être sensiblement pareil en 2018. Il y a des incertitudes géopolitiques, notamment l’impact du Brexit.

Je reste optimiste. La demande est stimulée par la croissance. L’offre est limitée, ce qui devrait entraîner à fortiori une hausse des prix.

Le regain d’activité en France, avec une croissance à 2%, même si ce n’est pas la plus dynamique d’Europe, on peut imaginer qu’elle engendre une tendance positive.


TourMaG.com - Quelles sont les innovations à venir ?

Stéphane Vallageas :
Au sein de GBTA, nous pensons que les grosses innovations vont tourner autour du digital. Le changement est déjà enclenché, aussi bien concernant le Travel, que le MICE. La digitalisation, va apporter de l’assistanat au voyageur via le chatbot, le machine learning, par exemple ou encore les moyens de paiement virtuels.

L’intelligence artificielle va apporter des services supplémentaires pour rendre le voyage le moins stressant possible.

Dans le MICE, il y aura plus d’interactivité. Aujourd’hui, le MICE c’est des réunions de personnes physiques, demain on va changer les outils. Certaines sociétés ont déjà introduit des hologrammes.

Dans le transport terrestre, l’hébergement, des acteurs de l’économie collaborative ont fait leur apparition dans le monde du voyage d’affaires.
Autre changement, on remarque que les acheteurs Travel s’occupent d’autres catégories, comme la flotte automobile. On les appelle les acheteurs mobilité.

TourMaG.com - Quid de la sécurité des voyageurs ?

Stéphane Vallageas : La sécurité des voyageurs a été l’un des chantiers de la master class en 2017. Le sujet qui a pris de l’ampleur ces dernières années, il continuera à être abordé.

Les acheteurs voyage travaillent dessus.

Il y a un manque d’information et d’éducation sur les conduites à venir. Le but de l’association est de développer le niveau d’expertise de nos membres, acheteurs ou prestataires, la sécurité on en parlera.

Lu 1562 fois

Tags : gbta, mice, ndc, rgpd, travel
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Mai 2018 - 12:18 Avis fait son come back au Japon



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com