TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Asie : le retour en force de Singapore Airlines en Europe 🔑

BientĂŽt 10 vols par semaine sur Paris



La puissante compagnie de la citĂ©-Etat de Singapour revient renforcĂ©e aprĂšs deux annĂ©es de crise sanitaire qui l'ont vu connaĂźtre ses premiĂšres pertes financiĂšres en 70 ans. GrĂące Ă  16 milliards d’euros d'aides et augmentations de capital, elle est dĂ©sormais de nouveau Ă  l’équilibre, re-vole quasiment normalement vers l’Europe et continue de recevoir des avions neufs.


Rédigé par Pierre Georges, à Singapour, le Mercredi 13 Avril 2022

L'un des 12 A380 que Singapore Airlines a gardé et refait voler vers l'Europe © SIA
L'un des 12 A380 que Singapore Airlines a gardé et refait voler vers l'Europe © SIA
Alors que l’Asie reste la rĂ©gion mondiale la plus sĂ©vĂšrement impactĂ©e par les mesures sanitaires, Singapore Airlines, la prestigieuse compagnie aĂ©rienne de Singapour, bĂ©nĂ©ficie du changement de stratĂ©gie de son pays dans la gestion du Covid-19.

A savoir : une rĂ©ouverture claire avec la levĂ©e au 1er avril 2022 de toutes quarantaines Ă  l’arrivĂ©e pour les passagers Ă©trangers et la suppression des tests Ă  rĂ©aliser sur place.

AprĂšs une longue pĂ©riode lors de laquelle aucun vol ne circulait entre Paris et Singapour, une liaison quotidienne en Boeing 777-300 ER re-vole actuellement, avec d’excellents taux de remplissage, et « des classes avant extrĂȘmement chargĂ©es », d’aprĂšs Siva Govindasamy, vice prĂ©sident de la compagnie en charge des affaires publics.


10 vols par semaine sur Paris

A partir du mois de juin, 10 vols par semaine seront mĂȘme remis en place, proche des 12 vols maximum que la compagnie a pu proposer vers la capitale française.

De bonne augure sur une ligne dont les revenus viennent pour 50% des voyageurs d’affaires.

« Il s’agit de soutenir la forte demande du marchĂ© affaires et la reprise progressive du trafic loisir sur les principales destinations au-delĂ  de Singapour comme l’Australie, Bali, ou la Malaisie. Nous sommes en train de lever une parenthĂšse de 2 ans », se rĂ©jouit Franklin Auber, directeur marketing France du transporteur de la Star Alliance.

Plus globalement la situation est quasiment revenue Ă  la normale vers l'Europe, avec 4 vols par jour sur Londres (et le retour des douze A380 que la compagnie a conservĂ©), 2 sur Frankfort. Les frĂ©quences augmentent, les capacitĂ©s en siĂšges aussi, et les 17 destinations europĂ©ennes de Singapore Airlines ont Ă  ce jour toutes Ă©tĂ© rĂ©ouvertes. Tout comme son fameux vol direct d’environ 19h vers New-York.

2020/2021 : la seule année de perte en 70 ans

Au troisiĂšme trimestre 21/22, le mastodonte asiatique a mĂȘme annoncĂ© des rĂ©sultats bĂ©nĂ©ficiaires pour la premiĂšre fois depuis le dĂ©but de la pandĂ©mie, enregistrant un bĂ©nĂ©fice net de 85 millions de dollars.

1,1 million de passagers, soit 5 fois de plus qu’un an auparavant, ont Ă©tĂ© transportĂ©s sur ce trimestre, grĂące au systĂšme de Vaccinated Travel Lane (VTL, systĂšme lui aussi abandonnĂ© au 1er avril) qui avait commencĂ© Ă  dĂ©bloquer la demande de vols vers l’Asie jusque lĂ  paralysĂ©e depuis 2020.

Il faut dire qu’à l’instar des autres grands opĂ©rateurs du tourisme asiatique, Singapore Airlines avait Ă©tĂ© frappĂ© drastiquement par la crise sanitaire mondiale, subissant une perte de 4,3 milliards de dollar sur son exercice 2020/2021 (sa seule annĂ©e de perte en 70 ans d’existence), avec un chiffre d’affaires en baisse de 80% et un trafic en recul de 98%. 2000 salariĂ©s sur 16 000 ont aussi Ă©tĂ© perdus.

De 3,5 millions de passagers transportĂ©s en janvier 2020, Singapore Airlines Ă©tait passĂ© Ă  11 000 en avril de la mĂȘme annĂ©e.

A l’heure actuelle, la compagnie retransporte 500 000 passagers par mois (mars 2022) et est dĂ©jĂ  revenu au global Ă  56% de ses capacitĂ©s en siĂšges d’avant Covid, avec 93 destinations rĂ©ouvertes sur 120. Se font encore attendre la levĂ©e des restrictions sanitaires en Chine, Ă  Hong-Kong, TaĂŻwan, au Japon ou encore en CorĂ©e.

24 milliards de dollars d’aides

Pour survivre Ă  ces deux annĂ©es, 24 milliards de dollars singapouriens (16,2 milliards d’euros) auront Ă©tĂ© nĂ©cessaires. A titre de comparaison, le chiffre d’affaires dĂ©veloppĂ© par Singapore Airlines lors d’une annĂ©e normale s’élĂšve Ă  15 milliards de dollars (10 milliards d’euros).

Une telle somme a Ă©tĂ© rĂ©unie grĂące Ă  d’énormes augmentations de capital et par des aides obtenues auprĂšs de Temasek Holdings, le fonds souverain singaporien qui contrĂŽle 53% de la compagnie. « Nous sommes partis du principe que la crise allait durer des annĂ©es et avons donc prĂ©vu des sommes en consĂ©quence. Tous nos efforts pendant deux ans ont Ă©tĂ© tournĂ©s vers la rĂ©ouverture », explique Siva Govindasamy.

Une stratĂ©gie qui, alors que s’esquisse cette rĂ©ouverture, permet Ă  la compagnie singapourienne de combler instantanĂ©ment le vide qu’elle a laissĂ© et de sortir renforcĂ©e de la longue crise du Covid-19.

Comme en tĂ©moigne le 59e Airbus A350-900 qu’elle vient de recevoir dĂ©but avril.

Pierre Georges Publié par Pierre Georges Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Pierre Georges
  • picto Instagram
  • picto Twitter
  • picto email


Lu 2764 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitÎt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos MĂ©dias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias