TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

II. Taha’a Resort & Spa : "Il va y avoir une mutation de l’hôtellerie en Polynésie…"

L’interview de Laurent Campi, directeur général



Situé dans l’archipel des îles de la Société à quelques kilomètres de Raiatea et à 1h d’avion de Tahiti, Taha’a Island resort & Spa ***** (Groupe Pearl Resorts of Tahiti) est historiquement le premier Relais et Châteaux de Polynésie française. Dirigé par Laurent Campi, il bénéficie d’un emplacement exceptionnel sur le Motu Tautau, un îlot privée entre cocoteraies et villas sur pilotis avec, par endroits, une vue imprenable sur Bora-Bora. L'établissement offre un excellent rapport qualité prix avec, notamment, une table remarquable sur laquelle veille Thomas Larmé, chef Exécutif d’une brigade qui en comprend trois. Rencontre.


Rédigé par le Mercredi 21 Octobre 2020

" “Nous avons réalisé 60% de fréquentation en août, 60% en septembre et on devrait faire 70% en octobre..." /crédit JDL
" “Nous avons réalisé 60% de fréquentation en août, 60% en septembre et on devrait faire 70% en octobre..." /crédit JDL
TourMaG.com - Qu’apporte le label Relais & Châteaux à un resort comme le Taha’à ?

Laurent Campi
: “C’est un partenaire très important pour nous, avec une clientèle haut de gamme et mondiale, qui nous arrive via leur centrale de réservation.

Nous sommes en train de passer l’ensemble des hôtels du Groupe Pearl Resorts of Tahiti sous l’enseigne Relais & Châteaux. On a d’abord passé celui de Nuku Hiva (Marquises) et on prépare l’entrée du Tahiti Pearl Beach Resort de Bora-Bora, actuellement en soft opening.

A ce propos, lors d’une récente présentation des hôtels nous avons eu droit à une véritable standing ovation, tellement nos hôtels sont en rupture avec les établissements classiques du label.

L’autre bonne nouvelle c’est que R&C est en train de bloquer le nombre d’inscriptions (630 établissements dans le monde) qui ne devrait pas dépasser 650 dans l’avenir.

Ensuite il y aura une liste d’attente ce qui devrait contribuer à rehausser encore le niveau des membres…”

TourMaG.com - Comment se comporte la fréquentation depuis la réouverture en juillet et qui sont vos clients ?

Laurent Campi :
“Plutôt bien, compte tenu des prévisions annoncées. Nous sommes assez contents de la reprise. Les Îles les plus reculées s’en sortent mieux que celles plus connues, comme Bora-Bora.

Je crois que c’est dû au fait que les touristes évitent probablement les lieux où la fréquentation est la plus importante.
En ce qui concerne les clients, depuis la réouverture, nous n’avons que 3 nationalités : les Français, les Américains et les locaux...”

Des prévisions compliquées avec les annulations de dernière minute

TourMaG.com - Plus concrètement, quels sont les chiffres et comment anticipez-vous la suite ?

Laurent Campi :
“Nous avons réalisé 60% de fréquentation en août, 60% en septembre et on devrait faire 70% en octobre.

Après cela pourrait devenir plus compliqué compte tenu des élections américaines. On tourne avec beaucoup de repeaters, avec des proportions de l’ordre de 40% d’Américains, 40% de Français et le reste avec les locaux.

Le séjour moyen est de l’ordre de 4 jours et le prix moyen est à partir de 500 euros pour 2 personnes.

En novembre prochain je crains, en revanche, de ne plus avoir beaucoup de clientèle américaine... Surtout qu’avec la Covid19 on tourne actuellement avec des systèmes de réservation qui permettent d’annuler en dernière minute.

Cela rassure les clients et c’est nécessaire, mais cela rend très compliqué les prévisions... “

TourMaG.com - Quel est votre avis sur l’état et le devenir de l’hôtellerie en Polynésie compte tenu de la nouvelle donne ?

Laurent Campi :
“ Personnellement je pense qu’il y a une mutation qui se prépare avec un effet loupe : ceux qui étaient déjà en difficulté vont probablement mourir, et ceux qui tenaient la route s’en sortiront et se renforceront.

Même si le marché se réduit et des hôtels ferment ils récupéreront cette clientèle. Cela assainira le secteur... “

A Bora-Bora, les prix ont doublé pendant la dernière décennie...

TourMaG.com - La question des tarifs y sera certainement pour beaucoup ?

Laurent Campi
: “En effet, le prix moyen va jouer. Depuis mon arrivée, il y a 6 ans, nos tarifs ne suivent même pas le prix de l’inflation. En revanche en face, à Bora-Bora, ils ont carrément doublé pendant la dernière décennie.

Mon impression c’est que un seul hôtel, actuellement, sort son épingle du jeu à Bora-Bora : le Conrad qui a fait des promotions et a amélioré son service depuis sa réouverture, il y a deux ans,…”

TourMaG.com - Il y a peut-être aussi la question de l’eco- responsabilitė qui joue, avec des hôtels qui ne répondent plus aux normes et des clients de plus en plus sensibilisés aux questions environnementales ?

Laurent Campi :
“Je ne sais pas. C’est vrai que certains hôtels ne sont pas encore au top sur le recyclage et l’environnement. Mais depuis 17 ans que je suis en Polynésie, je constate que les choses bougent.

Par exemple la réforme des pailles en plastique qui est, chez nous, acquise depuis 3 ans.

Nous avons maintenant des pailles en amidon de maïs qui coûtent deux fois plus cher que celles en plastique. Nous avons chassé les sacs en plastique et allons bientôt offrir des gourdes R&C à l’arrivée, afin de supprimer les bouteilles d’eau en plastique.

"Nous allons rénover la piscine et en construire une seconde en 2021..."

Nous réfléchissons aussi à remplacer les petits flacons de gel douche, conditionner, etc, par des flacons remplissables, selon la tendance actuelle.

80% des matériaux utilisés ici sont locaux et nous travaillons d’arrache-pied pour avoir davantage de produits du terroir et collaborer avec les agriculteurs de Taha’à. Notre personnel est à 100% issu de la région et l’encadrement à 50%.

Nous avons par ailleurs adhéré au projet Biorock, qui vise à protéger et à restaurer la vie corallienne dans les lagons. Les crèmes solaires nocives sont interdites dans le jardin de corail attenant au resort, et plusieurs fois par an nous participons avec les équipes au « Clean Lagoon Day ».

TourMaG.com - Quels sont les projets et les chantiers à venir ?

Laurent Campi
: “Le Groupe Tahiti Pearl a été racheté récemment par Jean-Pierre Fourcade (Brasserie de Tahiti). Depuis nous sommes en rénovation permanente. La prochaine étape en novembre prochain verra un rebranding total de la marque et des logos.

En ce qui concerne l’hôtel nous allons rénover la piscine et en construire une seconde en 2021 qui ira jusqu’en bordure d’océan avec un pool bar en terrasse. Il y a aussi des rénovations à venir dans les villas sur pilotis, au niveau connectique, télés, etc.

Deuxième volet demain avec l’interview vidéo de Guillaume Epinette, Area Manager du Groupe Beachcomber Pacifique, qui gère les enseignes Intercontinental et The Brando

Jean Da Luz Enquête de Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4163 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >






































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance