TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Transavia : "augmenter progressivement les revenus annexes de 25% à 30%" 🔑

l'interview de Nicolas HĂ©nin, directeur commercial de Transavia


Pour la saison été qui arrive, Transavia France proposera une nouvelle offre de restauration avec de nouvelles références. Avec une carte plus attractive et la nouvelle politique des bagages en cabine, la compagnie française veut faire progresser ses revenus annexes.
TourMaG a goutĂ© les nouvelles prestations et s’est entretenu avec Nicolas HĂ©nin, le Directeur commercial pour faire un point.


Rédigé par le Mercredi 20 Mars 2024

Impliqué dans toutes les phases de sélection des produits depuis 1 an et demi, le Personnel Navigant Commercial de la compagnie a pu tester la nouvelle gamme avant commercialisation. - Photo C. HARDIN
Impliqué dans toutes les phases de sélection des produits depuis 1 an et demi, le Personnel Navigant Commercial de la compagnie a pu tester la nouvelle gamme avant commercialisation. - Photo C. HARDIN
TourMaG.com – Transavia va proposer une nouvelle offre de restauration (voir encadrĂ©) Etes-vous satisfait de cette nouvelle carte ?

Nicolas HĂ©nin : Oui. C’est une nouvelle carte plus attractive effectivement et dĂ©veloppĂ©e avec un nouveau partenaire Newrest, leader du « Buy on Board » aĂ©rien et qui va nous permettre d’avoir des coĂ»ts d’achat moins Ă©levĂ©s et donc d’amĂ©liorer nos marges.

Également, c’est toute une organisation industrielle qui nous permet aussi d’accompagner notre croissance, de bien apprĂ©hender l’avenir avec par exemple l’optimisation des chargements de nos avions en fonction de la demande sur chaque destination.

Jusqu’à prĂ©sent nous ne pouvions pas le faire et ce nouveau partenariat va nous permettre de le mettre en place.


TourMaG.com – Vous souhaitez mieux adapter l’offre et la quantitĂ© des produits ?

Nicolas HĂ©nin : Exactement. Nous allons ĂȘtre capables de suivre en temps rĂ©el la consommation sur chacun des vols pour qu’ensuite un algorithme, une intelligence artificielle qui prĂ©dira la consommation prĂ©vue sur le vol Marrakech du matin ou le vol AthĂšnes de l’aprĂšs-midi.

La logistique nous permettra ainsi de charger au mieux nos avions selon les destinations. Nous pourrons ainsi réduire le gaspillage, réduire les refus de vente sur nos produits frais.

Une meilleure expérience client donc et une meilleure performance économique.


TourMaG.com – Vous souhaitez avec cette nouvelle carte et la politique des bagages payants en cabine augmenter les revenus annexes. Ils Ă©taient de 20%. Quels sont vos objectifs, 25%, 30% ?

Nicolas HĂ©nin : Oui, dans ces proportions. Pas dans l’immĂ©diat, mais progressivement. C’est la tendance du marchĂ© et de l’industrie. Et, concernant les bagages cabines payants, d’un point de vue opĂ©rationnel, cela va faciliter nos procĂ©dures d’embarquement, notre ponctualitĂ©.

Aujourd’hui nous avons beaucoup de bagages cabine Ă  gĂ©rer Ă  l’embarquement, des bagages qu’il faut redescendre en soute qui gĂ©nĂšre du retard.


Discussion autour du décalage du couvre-feu à Orly

TourMaG.com – Cette politique se met en place le 3 avril avec un prix de 15€ ?

Nicolas HĂ©nin : Oui c’est cela. Sur les premiers mois, ce sera entre 12 et 19 euros selon les destinations avec cependant des tarifs un peu plus chers sur la pointe d’étĂ© en juillet aoĂ»t.

Le bagage cabine reste gratuit pour les clients ayant opté pour le tarif « MAX».

TourMaG.com – Autre sujet d’actualitĂ©, la presse nĂ©erlandaise n’hĂ©site pas Ă  parler d’un risque de disparition de Transavia Hollande Ă  la suite du projet d’interdire les vols de nuit Ă  l’aĂ©roport de Schiphol Amsterdam. À Orly, les associations de riverains veulent faire allonger la pĂ©riode de couvre-feu Ă  partir de 23h00 au lieu de 23h30. Sur certaines soirĂ©es, vous avez une vingtaine de vols revenant Ă  Orly Ă  22h45. Si les avions prennent un peu de retard, ils devront dĂ©router vers CDG. C’est une prĂ©occupation ?


Nicolas HĂ©nin : Oui, bien sĂ»r c’est une vraie prĂ©occupation. Dans cette discussion Ă  propos d’un concept « d’approche Ă©quilibrĂ©e » Ă  Orly, ce que nous mettons en avant c’est que le renouvellement de notre flotte avec les nouveaux Airbus permettra de rĂ©duire de 50% l’empreinte sonore.

C’est une trajectoire jusqu’en 2030 et il faut bien rĂ©aliser que cet un investissement Ă©norme pour nous.


TourMaG.com – Les riverains cependant sont plutĂŽt sur une logique « zĂ©ro dĂ©cibel »

Nicolas HĂ©nin : Nous discutons. Et il faut souligner que les mesures de couvre-feu impactent en particulier les compagnies basĂ©es Ă  Orly. C’est nous qui avons besoin de faire rentrer nos avions avant le couvre-feu.

Si vous remplacez une compagnie basĂ©e par une compagnie non basĂ©e, les impacts sociaux Ă©conomiques seront Ă©normes, beaucoup moins d’emplois locaux et c’est Ă©galement trĂšs dommageable pour l’ensemble de l’écosystĂšme et du territoire.

Base Transavia Ă  Nice : "Il n'y a rien d’actĂ© Ă  ce jour"

TourMaG.com – lors de son dialogue avec la presse il y a quelques jours Ă  l’occasion des rĂ©sultats financiers d’Air France KLM, Ben Smith semblait avoir choisi Nice comme prochaine base pour Transavia ? Cette dĂ©cision est actĂ©e ?

Nicolas HĂ©nin : Il n'y a rien d’actĂ© Ă  ce jour. Pour l’instant ce qui est actĂ© c’est notre croissance Ă  Orly jusqu’en 2026.

L’intĂ©gralitĂ© de cette croissance se fera Ă  Orly dans le cadre de ce transfert entre Air France et Transavia des crĂ©neaux Ă  Orly.

C’est notre prioritĂ© et ensuite nous pourrons ouvrir les possibilitĂ©s notamment sur les rĂ©gions françaises.

On devra aussi renforcer nos bases existantes : aller plus vite plus fort à Lyon en particulier que nous allons renforcer cette année, mais aussi à Marseille, Montpellier et Nantes.

Ensuite, effectivement, si on regarde quelles pourraient ĂȘtre les possibilitĂ©s, et les potentialitĂ©s en France, nous voyons un certain nombre de villes comme Nice, mais aussi Toulouse, Bordeaux, Lille sur lesquelles nous ne sommes pas encore basĂ©s aujourd’hui.

À Nice nous arriverons en 2026 pour des vols vers Paris et nous avons dĂ©jĂ  des opĂ©rations avec des vols Nice – Tunis Monastir , Beyrouth et Faro cet Ă©tĂ©.

Selon les rĂ©sultats que nous obtiendrons, peut-ĂȘtre y aura-t-il matiĂšre Ă  se dĂ©velopper encore. Rien n’est encore « crantĂ© » et cela dĂ©pendra de la demande que l’on pourra mesurer et de l’équilibre Ă©conomique.


TourMaG.com – Vous avez surement vu qu’un dĂ©putĂ©, Monsieur Ciotti, ne dĂ©colĂšre pas de voir Air France abandonner la ligne vers Paris en 2026. Il craint un service dĂ©gradĂ©, plus assez de frĂ©quences, pouvez vous le rassurer ?

Nicolas HĂ©nin : C’est une ligne trĂšs importante pour le groupe et c’est bien sĂ»r notre objectif que d’avoir une offre qui satisfera la clientĂšle sur cette liaison.

Notre objectif Ă©galement c’est d’accompagner cela avec une montĂ©e en puissance du produit Transavia pour l’ensemble des typologies de clientĂšle avec par exemple une offre renforcĂ©e du programme Flying Blue, des amĂ©liorations du produit, nos Airbus neufs, une rĂ©flexion sur la connectivitĂ© Ă  bord, etc..

Notre but est vraiment d’avoir un programme qui puisse satisfaire cette clientĂšle. C’est un dĂ©fi, mais nous avons pour ambition d’ĂȘtre au rendez-vous.

Newrest, Transavia : une usine automatisée qui s'appuie sur l'intelligence artificielle

Nicolas Hénin (Transavia) et Camille Escallon lundi 18 mars à Paris. Crédit : M.Destombes
Nicolas Hénin (Transavia) et Camille Escallon lundi 18 mars à Paris. Crédit : M.Destombes
À Paris en dĂ©but de semaine, Transavia a prĂ©sentĂ© Ă  la presse sa nouvelle carte de restauration Ă  bord, fruit d’une nouvelle collaboration avec Newrest, une entreprise française basĂ©e Ă  Toulouse, classĂ©e parmi les leaders mondiaux du catering et qui dĂ©ploie son savoir-faire Ă  l’international dans plus de 50 pays.

C’est ce mercredi 20 mars que les clients de la compagnie pourront dĂ©couvrir cette toute nouvelle offre de restauration Ă  bord comprenant 49 rĂ©fĂ©rences.

Pour répondre aux besoins de la compagnie, Newrest a construit une usine dédiée à Transavia, entiÚrement automatisée et robotisée.

Située à Wissous, prÚs de l'aéroport d'Orly, cette nouvelle usine permettra de mesurer les réelles consommations de vente à bord grùce à l'intelligence artificielle.

Chaque produit sera scannĂ© et analysĂ©. L'objectif est d'adapter au fur et Ă  mesure les chargements, rĂ©duire les quantitĂ©s si nĂ©cessaire Ă©viter le gaspillage, mais aussi, autant que faire se peut Ă©viter qu’un produit apprĂ©ciĂ© ne soit plus disponible aprĂšs quelques rangĂ©es de siĂšges.

« Pour crĂ©er la nouvelle carte, nous nous sommes basĂ©s sur trois critĂšres de sĂ©lection » explique Camille Escallon, responsable du produit Ă  bord, des partenariats et de l’innovation : « proposer des produits de qualitĂ© Ă  des prix attractifs, sĂ©lectionner des produits français privilĂ©giant des circuits courts et s'aligner sur les nouvelles tendances de consommation. »

Impliqué dans toutes les phases de sélection des produits depuis 1 an et demi, le Personnel Navigant Commercial de la compagnie a pu tester la nouvelle gamme avant commercialisation.

Résultat : une carte de 49 références avec des produits phares comme la tapas box ou encore la pizza margherita, la salade méditerranéenne, ou encore le wrap de thon.

Avec cette nouvelle carte et la mise en place des bagages cabines payants, Transavia compte bien pouvoir augmenter significativement ses revenus annexes sur ses 116 destinations dans les 33 pays qu’elle va desservir sur la saison Ă©tĂ©.

L'avis de la rédaction :
Nous avons gouté la plupart des produits, tous de bonne qualité. Une mention pour la pizza servie chaude ou encore la gouteuse tapas box avec ses charcuteries et fromage.

AccompagnĂ©e d’une boisson non alcoolisĂ©e, la formule vous coutera 8,20 €. Les quarts de vins et de champagne sont chers Ă  6 et 14 euros.

Pour fĂȘter un dĂ©part en vacances sur le vol aller, ou se consoler qu’elles soient terminĂ©es sur le vol retour, l’excellent Prosecco Ă  7,80 € peut ĂȘtre un bon compromis.


Lu 3112 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitÎt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus














































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias