TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo TourMaG  



Laurent Abitbol à l’AFTM : "Que la NDC, n’aille pas plus loin..." 🔑

Devant un parterre de 150 spécialistes du voyage d’affaires


Invité lors de la Convention Nationale de l’AFTM au Hilton Paris Opéra, Laurent Abitbol, président de Marietton Développement, Havas Voyages et Selectour, s’est exprimé pour la première fois devant les acteurs de l’industrie du voyage d'affaires. L’occasion pour le dirigeant de décrier la technologie NDC, souhaitant « qu’elle n’aille pas plus loin », préférant insister à de multiples reprises sur la notion de service, « c’est une priorité ».


Rédigé par le Vendredi 31 Mai 2024

Laurent Abitbol lors de la Convention Nationale de l’AFTM au Hilton Paris Opéra. ©David Savary
Laurent Abitbol lors de la Convention Nationale de l’AFTM au Hilton Paris Opéra. ©David Savary
Naturel, déroutant, parfois déconcertant, Laurent Abitbol, a exprimé sa vision du voyage d’affaires lors de son intervention à la convention de l’AFTM.

Et de rapidement faire part de ses réticences sur le recours massif aux nouvelles normes et technologies qu’il dit ne pas toujours maitriser.

Le dirigeant concède « ne pas bien connaitre le métier du business travel, que seulement depuis trois-quatre ans », mais par contre, affirme-t-il, « je connais bien le client ».

« Je suis un has been, je suis de l’ancienne génération. Moi j’aime le service, l’humain. La technologie, les SBT, c’est très bien, mais il faut les deux. Chez Selectour et chez Havas, on a un service 24h/24 avec des gens qui sont en France et qui répondent en Français. Ils ne sont pas en Inde, à New York ou à Tombouctou » déclare-t-il.


« Moi j’aime le service »

Selon le président de Selectour, « l’avenir, c’est le service, tout le reste c’est du cinéma. Ne croyez-pas que vous allez faire 30% moins cher, c’est de la folie ».

Si le GIE ASHA (Selectour, Havas Voyages) est devenu le premier groupe français du tourisme, « c’est parce qu’on respecte nos clients » indique Laurent Abitbol qui prétend « ne pas gagner d’argent sur les billets d’avion mais sur les fees ».

« Le NDC, des tarifs à – 30%, mais qui croit ça. C’est du cinéma, c’est bluff, c’est du n’importe quoi. Nous agents de voyages, on est là pour protéger » a martelé le dirigeant.

À propos de cette norme NDC, Laurent Abitbol ne s’étonne pas que « ce soit un truc qui ne marche pas, ou qui marche mal ».

« Ils ont mis 60 ans pour créer des GDS, ce n’est pas en deux ans que l’on va faire quelque chose qui fonctionne ». « Je suis dedans, mais je souhaite que cela n’aille pas plus loin » a-t-il poursuivi.

« Dans mon restaurant Havas Selectour, je veux que les gens soient contents »

Disposant de « 95 plateaux d’affaires en France », Selectour Havas sert « des comptes de 0 à 25 millions d’euros », parce que justement l’entreprise est à même de leur assurer cette notion de service.

« Dans mon restaurant Havas Selectour, je veux que les gens soient contents » déclare Laurent Abitbol.

Sur l’annonce du rachat en mars dernier de CWT par Amex GBT, le président de Marietton Développement, Havas Voyages et Selectour s’est contenté de dire « qu’un gros qui rachète un très gros, ça fait un super gros », déclenchant des rires dans la salle.

Par ailleurs, s’il aimerait « que les appels d’offres soient faits sur autre chose que la marge », Laurent Abitbol est aussi conscient que « les TMC doivent se réinventer pour trouver une marge sans augmenter les clients ».

Surcharge GDS, vers un nouveau report

Sur la surcharge GDS censée être appliquée par Air France au 1er juillet, et déjà plusieurs fois repoussée, Laurent Abitbol espère et se dit « confiant pour qu’il y ait un nouveau report ».

Ce serait alors le quatrième. En tout cas, le dirigeant a « tout fait pour prouver à Air France que ce système est mauvais ».

En introduction de la convention de l’AFTM, François-Xavier Izenic, qui animait cet évènement, a rappelé la toute récente volte-face « sidérante » de la compagnie American Airlines sur la norme NDC.
« Nous avons agi plus vite que nous ne l’aurions dû. Nous regrettons cette situation et les difficultés qu’elle a créée pour les agences de voyages et les entreprises.

Nous allons donc modifier notre stratégie de distribution pour que la transition ne perturbe pas nos clients finaux
» a déclaré le patron d’American Airlines.

American Airlines fait volte-face sur la norme NDC

Cette décision ne remet pas en question NDC, mais on voit bien que c’est la méthode qui pose problème.

En effet imposer des décisions sans dialogue et sans concertation avec les TMC et les agences de voyages aboutit à une impasse. Les autres compagnies qui suivent de près l’actualité d’American Airlines vont peut-être en tirer une leçon.

Comme l’a rappelé sur la convention de l'AFTM, Patricia Morosini, Directrice du Business Travel chez Selectour, « la NDC ressemble plutôt à un retour en arrière qu’à une innovation ». Pour preuve, « les TMC ne comprennent pas l’utilité de cette nouvelle norme. Il y a encore un gros travail de communication à faire ».


Lu 4431 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Christine Crispin le 31/05/2024 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis entièrement d’accord avec Laurent ABITBOL.

C’est en tant que Présidente des EDV MED que je m’insurge aussi vers ce retour en arrière de la synthèse des informations que veulent les compagnies aériennes .
Elles veulent nous présenter le NDC comme un plus alors qu’elles ne cherchent qu’à augmenter leurs profits et minimiser leurs coût de distribution.

Je rappelle qu’elles ont réussi à déshabiller leurs partenaires historiques en supprimant du jour au lendemain les commissions sur émission des billets.
Nous avons été des idiots ( dont je fais partie ) en ne bloquant pas toutes les ventes !

Le NDC c’est la seconde attaque en règle de la rentabilité des agences car cela multiplie les interfaces, donc cela affaiblit l’agilité de l’agence à pouvoir servir au mieux son client !

Ne nous voilons pas la face ! La vison idéale des compagnies aériennes est un monde où elles pourraient se passer de nous !

Régissons tous ensemble !!!

2.Posté par VEE le 02/06/2024 23:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Christine Crispin, je suis absolument d’accord avec vous et ne comprends même pas pourquoi les agences ne se sont insurgées, contre ce système.

3.Posté par Thierry de Bailleul le 09/06/2024 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
D'accord avec Christine et Laurent
Une innovation comme NDC n'apportera de la valeur à notre chaine commune que si elle permet à la fois
1- un partage équitable de cette valeur
2- une amélioration sensible du service au client
Airline/ Distributeur / Client sdoit être win / win / win. S'il y a 1 seul "lose" dans cette chaine, alors tout est "lose".
Amitiés à tous

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus








































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias