TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Poste de commercial : agences et TO peinent à recruter des commerciaux

niveau de commission de 3% sur le chiffre d'affaires



Spécialisée dans les groupes et les comités d'entreprises, l'agence Reflets D'ailleurs cherche à recruter un commercial expérimenté pour accompagner sa croissance. Mais encore récente sur le marché, elle peine à trouver la perle rare.


le Mercredi 9 Juillet 2014

Il n'est pas facile de recruter un commercial avec expérience lorsqu'on est une jeune agence de voyages, qui plus est, spécialisée sur le marché des groupes et des comités d'entreprise.

Jérémie Cohen, le directeur de Reflets d'Ailleurs en fait aujourd'hui l'expérience.

Son agence, créée en 2011, se développe à grande vitesse et aurait besoin de l'aide d'un nouveau commercial spécialisé sur l'Île –de-France.

Il sera chargé des départements 92, 95 et 93.

"Ce sont des régions très intéressantes, notamment le 92, où se trouvent de nombreux sièges d'entreprises" explique Jérémie Cohen.

Pour séduire les futurs candidats, il leur offre un niveau de commission de 3% sur le chiffre d'affaires, soit deux fois plus que dans d'autres agences.

"Notre challenge est de trouver des gens qualifiés dotés de minimum deux ans d'expérience dans le secteur et disposant d'un portefeuille clients à jour" avoue-t-il.

Une start-up du tourisme

Car avec près de 1000 voyageurs pour un chiffre d'affaires de 1 M€ en 2013, qui devrait doubler cette année, Jérémie Cohen doit absolument renforcer son équipe de 6 personnes, dont deux apprentis.

"Nous sommes une agence en plein essor, avec une équipe jeune et dynamique. L'ambiance est plutôt décontractée. Je cherche donc un candidat volontaire et polyvalent doté de bonnes facultés d'adaptation à une petite structure comme la nôtre" poursuit le directeur.

Car en plus du démarchage téléphonique et de la fidélisation des clients, le nouveau commercial sera en contact avec les fournisseurs et aura également un volet formation.

Un poste très complet pour lequel vous pouvez envoyer votre CV et lettre de motivation, à l’attention de Jérémie Cohen


Lu 3033 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par L-J le 09/07/2014 08:14
Dans le monde du recrutement on appelle ça un mouton à 5 pattes.
C'est un animal très rare qui est en général le fruit d'un profil de poste mal défini.

2.Posté par Voyages moto le 09/07/2014 10:25
Dans le cas d'une structure en développement, il est difficile de définir un poste précisément. Les besoins sont larges donc on en demande un maximum.
Après, il ne faut pas non plus être arc-bouté sur le profil défini et savoir repérer un candidat qui, à défaut de présenter toutes les compétences requises, aura la capacité de les acquérir rapidement.

3.Posté par valery valencin le 09/07/2014 13:28
Il s'agit d'un article de presse ou d'une offre d'emploi ??????

4.Posté par JessieJay le 19/07/2014 22:45
J'ai été commerciale Chèques Vacances pendant 7 ans et j'ai vu au fil des années mon CA grossir car les CE ne font plus de voyages groupes (plus grand monde veut voyager avec ses collègues). De plus, les commerciaux des certains TO démarchent directement les CE avec des prix que même leurs propres agences n'ont pas.
Je souhaite donc bien du courage et beaucoup de chance à celle ou celui qui va obtenir cette place.

5.Posté par BOULIFARD Philippe le 21/07/2014 15:14
Eh oui, il est intéressant dans ce secteur du tourisme qui est le notre de voir que des structures peinent à recruter. Mais les responsables de ces sociétés se posent-ils les bonnes questions quand à la personne recherchée et surtout sur le mode et les moyens de rémunérations.
En effet, expérience + fichier clients à jour = salaire en rapport. On n'attrape pas des mouches avec du vinaigre et hélas, dans ce secteur d'activité, les salaires sont souvent peu élevés, les frais élevés (voiture, repas, déplacement, moyens techniques) souvent à la charge du commercial ou peu défrayés et le calcul des coms pas toujours évident. Je ne parle pas des structures qui recrutent des free lance pour éviter les charges. Preuve en est, le turn over dans nos métiers. Oui, les bons commerciaux ne sont pas facile à dénicher, mais la règle première est de surtout de ne pas vouloir le meilleur si on ne se donne pas les moyens d'investir sur le long terme.
N'oublions pas que dans ce secteur, les seniors sont légions, qu'ils disposent d'un portefeuille client garni, qu'ils sont fiables et que leur expérience est toujours profitable à une jeune structure.
Celui qui saura se donner les moyens de ses ambitions aura le service commercial qu'il mérite !!!

6.Posté par Pirate le 25/07/2014 19:17
Le profil du candidat idéal, c'est un sénior...Le carnet d'adresse se paie. Gros handicap à l'annonce.
Le secteur et la cible
Le secteur:
Un bon commercial chasse...Le limiter est frustrant...
Je pourrait être intéressé, mais le 95 et 93...Par contre s'il y a un groupe a choper dans le 77, ou 91 ou à Marseille... je n'hésite pas...On est commercial, ou on ne l'est pas.
La cible:
Reste le 92, mais Jessyleay a raison, les groupes sont de moins en moins en CE, mais rassurez vous, on les retrouvent ailleurs.
Bonne chance

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.








































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance