TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


V. Reconvertis du tourisme - Fréderic Abiven : "Le tourisme est, pour moi, une page définitivement tournée !"

Emploi : pourquoi ont-ils quitté le tourisme pour aller voir ailleurs ?



Eprouvé(e)s, déçu(e)s, dégoûté(s)s ou tout simplement parce que la crise sanitaire a mis à l’arrêt l’industrie, ces employés ont choisi de quitter le secteur du tourisme et d'aller voir ailleurs. Qu’est-ce qui les a poussés à s’envoler vers de nouveaux horizons ? TourMaG.com lance une série de témoignages des reconvertis du tourisme. Cinquième et dernier volet avec Fréderic Abiven, ancien directeur régional chez TUI France, aujourd'hui crêpier.


Rédigé par le Dimanche 11 Juillet 2021

Après 20 ans dans le tourisme, Frédéric Abiven a quitté le secteur pour ouvrir une crêperie avec sa femme - DR : F.A.
Après 20 ans dans le tourisme, Frédéric Abiven a quitté le secteur pour ouvrir une crêperie avec sa femme - DR : F.A.
« J’ai débuté dans les clubs de vacances Lookea, comme animateur sportif en 2001. A 21 ans, je travaillais au sein d’un club en Tunisie, je gérais les balades en VTT.

J’ai alors découvert le tourisme et me suis pris au jeu. J’ai travaillé 6 ans dans différents clubs comme animateur sportif, puis responsable des événements sportifs, pour finir responsable de village.

J’ai ensuite évolué comme commercial B2B en région parisienne.

En 2010, j’ai participé à l’ouverture d’un bureau commercial à Nantes, en tant que responsable commercial.

En 2015, le groupe Transat a pris sous son escarcelle Look Voyages. Je suis alors devenu délégué régional avec deux commerciaux sous ma responsabilité, et un secteur élargi.

Ça a été de très belles années, on avait le vent en poupe, le tourisme allait plutôt bien.

On faisait partie des TO qui avaient bonne presse, à la fois en direct et auprès des agences de voyages. Nos produits tenaient la route, on était bien présent sur le terrain.

2017, patatras ! Le groupe canadien Transat décide de céder sa branche française à TUI. Cela changé du tout au tout. On est passé dans un groupe mondial.

Ça a été déstabilisant pour toutes les équipes, notamment pour les commerciaux. Il y a eu un premier écrémage, qui a cassé le modèle que l’on avait créé.

TUI m’a proposé un poste de directeur régional. Une opportunité extrêmement intéressante... sur le papier.

Pour TUI, la difficulté était de mixer les différentes politiques commerciales et les produits des différentes marques du groupe.

J’ai abandonné la partie commerciale et le terrain pour devenir un vrai bureaucrate : gérer des stats, participer à des conférences téléphoniques... C’est à ce moment que j’ai commencé à me poser des questions.

Je ne voyais pas où on allait. Et puis j’avais envie d’autre chose. J’ai fait une rupture conventionnelle en septembre 2019.

Après une phase de réflexion, je suis retourné à l’école pour suivre un Certificat de qualification professionnelle (CQP) de crêpier. Avec mon épouse, nous avons acheté en avril 2021 une crêperie.

Nous sommes tous les deux des commerçants dans l’âme. Après un mois de travaux, nous avons ouvert le 1er juin 2021.

On est présent sur les réseaux, on a repris la main sur TripAdvisor. Ça démarre bien, nous sommes ravis. On a embauché deux commis en cuisine, et 5 à 6 serveurs en salle.

Le tourisme est pour moi définitivement une page tournée ».

Retrouvez tous les articles de notre série "Ils ont quitté l’industrie du tourisme" en cliquant ici.

Caroline Lelievre Publié par Caroline Lelievre Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Caroline Lelievre
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 7216 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Dreuilhe Annick le 12/07/2021 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai aussi choisi de quitter cette belle aventure du tourisme en novembre 2020 après une trentaine d'années de riches expériences professionnelles et de rencontres inoubliables. La pandémie a clairement accéléré cette décision. Après avoir vécu les plus belles années du tourisme, terminer ma carrière en gérant des dossiers annulés et reportés sur du long terme, je n'en voulais plus. Ce milieu me manque encore, mais mon projet de reconversion dans le bien-être et l'hébergement me motivent fortement. Je reste à l'écoute et solidaire de tous mes anciens collègues qui ont une résilience et un courage incroyable, respect...

2.Posté par VIVRE TOURISME le 12/07/2021 17:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je te souhaite le meilleur à venir. Il y a un temps pour tout et clairement, les belles années ont resolument disparues. Le Covid n à été qu un accélérateur de ce qui se tramait. Je serai heureux de déguster l une de tes préparations culinaires à l occasion.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus












































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias